Accueil Internet & CommunicationsIndustrie du jeu vidéo Microsoft peut-il devenir le Netflix du gaming ?

Microsoft peut-il devenir le Netflix du gaming ?

par Arthur Toce
xbox microsoft

Dans le secteur montant du cloud gaming et du gaming par abonnement, on parle beaucoup de Google Stadia ou de Nvidia GeForce NOW. Mais, à mon avis, le Netflix du gaming existe déjà. Nul besoin de l’inventer. Il est largement devant et combine les avantages de la taille, du précurseur de marché, le tout en disposant de contenus dignes d’un Disney !

Ne tournons pas autour du pot, il s’agit de Microsoft (NASDAQ : MSFT). Microsoft fut un des tout premiers à proposer un abonnement payant pour accéder à un bouquet de jeux.

Lancé en 2002, Microsoft propose son service Xbox Live qui permet de jouer en ligne avec d’autres joueurs et regroupe 90 millions d’utilisateurs, payants et gratuits. Il propose depuis longtemps maintenant un service Xbox Live Gold avec de nombreux goodies et des réductions. C’est une sorte d’Amazon Prime sur Xbox que les gens payent 6,99 € par mois.

XBOX game pass

Sur cette base, la firme de Redmond a pu lancé son Game Pass en 2017. Il permet d’accéder à une centaine de jeux pour seulement 10 € par mois. En avril, en plein confinement, nous avons appris que ce service avait dépassé les 10 millions d’abonnés.

Convergence des services aux joueurs sur l’abonnement

C’est déjà très impressionnant, mais il y a encore mieux : Phil Spencer, le patron de la branche Xbox chez Microsoft, vient d’annoncer que son service de cloud gaming, le projet xCloud, sera OFFERT dans l’offre premium Ultimate.

Pour 13 € par mois, les joueurs auront donc accès au Live, ainsi qu’à la bibliothèque de plus de 100 jeux (PC + Xbox) et à xCloud permettant de jouer en streaming sur son PC, sa Xbox, voire son téléphone.

Mais la volonté de Microsoft de se tourner vers le modèle vertueux d’abonnement va encore plus loin. Phil Spencer a également annoncé que le forfait Ultimate serait prochainement couplé au futur format d’abonnement Xbox All-Digital qui permettra d’avoir la nouvelle console et tous les services digitaux de la firme.

L’idée serait même, à terme, de structurer cette offre avec des ajouts possibles d’autre objets physiques (PC + tablette) en gardant un format d’abonnement permettant à l’utilisateur de ne plus se préoccuper du hardware…

Il faut savoir qu’une console qui vient de sortir a un coût souvent supérieur à 400 € et l’offre par abonnement au lancement de la future Xbox pourrait permettre à Microsoft de créer beaucoup de traction en élargissant son public potentiel.

Le gain est double car les consoles ont souvent un coût de fabrication proche de leur coût de vente lors de la sortie. Le retour sur investissement est donc souvent très long, de l’ordre de deux ans. Et c’est là que la nouvelle stratégie de Microsoft semble vraiment géniale.

Demain, j’examinerai plus en détail la formation de ce marché du gaming-as-a-service. Mais au passage tout de même, notons que c’est un coup dur pour le retail de jeux vidéo car rien n’indique que ces offres directes par abonnement seront disponibles en boutique. Le géant du secteur, GameStop (NYSE : GME) espérait se relancer avec la sortie des deux futures consoles de Sony et Microsoft.

gamestop graphe bourseDe 46 $ à 4 $ en cinq ans. Les perspectives de GameStop sont bouchées.

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire