Accueil BlockchainBitcoin et cryptomonnaies Mt Gox, la “baleine” qui continue d’éclabousser le marché des cryptomonnaies

Mt Gox, la “baleine” qui continue d’éclabousser le marché des cryptomonnaies

par Florian Darras

Le marché des cryptomonnaies subit encore aujourd’hui les stigmates de la retentissante faillite, en 2014, de la plateforme japonaise d’échange Mt Gox.

Le 7 mars dernier, le liquidateur judiciaire de Mt Gox, Nobuaki Kobayashi, annonçait avoir vendu, entre décembre 2017 et février 2018, l’équivalent de 407 millions de dollars en Bitcoin et Bitcoin Cash afin de rembourser les créanciers.

Le moment des ventes exact n’a pas été communiqué.

Pour autant, voici les traces des transferts de Bitcoin, visible sur la blockchain et repéré par un développeur américain, Matt Odell :

MtGox1

Source : twitter.com/matt_odell

Mt Gox met le feu aux poudres

Le marché des cryptomonnaies est encore jeune et fragile. Sa valorisation actuelle ne représente qu’environ 400 milliards de dollars, avec un sommet historique à 830 milliards début janvier.

Il y a donc eu, entre décembre et février, des ventes journalières en blocs représentant plusieurs dizaines de millions de dollars. Ces ordres ont, sans conteste, eu une influence négative sur le marché.

A l’étude des cours, leurs conséquences sont frappantes :

MtGox2

Cliquer pour agrandir

Sur son graphique, Matt Odell a repris les cours du Bitcoin en dollars, en indiquant par des flèches bleues le moment où les transferts sur une plateforme de trading [on ne sait pas laquelle] sont intervenus.

A l’évidence, chacune de ces ventes a rapidement été suivie par un décrochage du cours du bitcoin.

La suite n’est qu’une réaction en chaîne : un élan de panique s’est emparé des investisseurs qui se sont mis également à vendre, les stoploss de certains se sont déclenchés, etc.

Résultat, entre le 18 et le 22 décembre 2017, le cours du Bitcoin reculait de près de 40%.

Le Bitcoin étant la crypto la plus capitalisée et faisant figure d’étalon de valeur, les secousses sur son cours se sont ressenties sur l’ensemble du marché des cryptos.

Dire que Mt Gox et les agissements de son liquidateur sont entièrement responsables de la configuration baissière de ces derniers mois paraît toutefois exagéré.

Disons plutôt que ces ventes désordonnées ont mis le feu aux poudres d’une correction qui était alors latente. Les craintes suscitées par un vent de régulations étatiques balayaient déjà l’actualité depuis décembre.

Mais alors pourquoi ce nouveau repli début mars ?

Les ventes de 35 841 Bitcoins et de 34 008 Bitcoin Cash par Nobuaki Kobayashi ont été absorbées par le marché. En effet, la dernière phase de vente a eu lieu à la mi-février. Fin de la zone de turbulences ?

Alors comment expliquer le nouveau décrochage des cryptos début mars ? Première explication : les ventes du liquidateur de Mt Gox n’ont été divulguées que la semaine dernière seulement – créant une vague supplémentaire de panique sur les cours des cryptos.

Nous apprenions en outre que le liquidateur était encore en possession de 165 000 BTC (et un nombre proche de BCH), soit une puissance de feu supérieure à 1,5 milliard de dollars (aux cours actuels). De quoi faire craindre de nouvelles ventes – et donc de nouvelles baisses – si la liquidation de la plateforme nécessitait de nouvelles liquidités.
Le marché des cryptomonnaies est encore à un stade d’adoption. Il est sensible aux “baleines”, ces personnes ou structures qui possèdent une grande quantité de cryptos ou qui disposent de beaucoup de liquidités pour ainsi influencer les cours.

Quels sont les autres raisons de ce repli ? Elles sont d’ordre réglementaires.

Le gendarme des marchés japonais, la FSA, a enjoint à sept plateformes d’échanges nationales, de se conformer à la réglementation. Notamment elles sont tenues d’améliorer leurs systèmes de sécurité. Deux plateformes ont même été suspendues pendant un mois.

La Corée du Sud a elle aussi encore frappé : les autorités ont indiqué que les fonctionnaires n’auraient plus le droit d’investir et trader les cryptomonnaies.

Du côté des Etats-Unis, la SEC lorgne sur les ICO et remet son grain de sel en confirmant que les plateformes d’échanges devront s’immatriculer auprès d’elle.

La Banque de France a annoncé vouloir proposer un encadrement strict de ce qu’elle appelle les “cryptos-actifs”.

Enfin, des rumeurs de hack sur la plateforme Binance – une des utilisées et des plus réputées pour sa sécurité – ont contribué à agiter la sphère crypto. Ces rumeurs se sont avérées fausses (ce sont des applications-tiers de Binance et non la plateforme elle-même qui ont été piratées) mais le mal était fait.

Nous en savons désormais plus sur les raisons du repli des cryptos depuis décembre. Jusqu’à présent, nous nagions en eau trouble, apercevant des formes inquiétantes sous nos pieds. Mais l’eau est devenue tout d’un coup plus limpide et les formes inquiétantes ne s’avèrent être… qu’une baleine agonisante, celle de Mt Gox.

Ma conclusion ? Les fondamentaux du marché des cryptos n’ont pas changé – correction ou pas. Le marché a certes été ébranlé et la question de l’influence les “baleines” reste d’actualité… mais si vous croyez toujours aux principes fondamentaux qui guident les cryptos, si vous croyez toujours que cette technologie va apporter de profondes modifications à notre monde, tout cela n’a créé qu’un énorme rabais sur les prix. Et donc une belle occasion d’acheter.
[NDLR : Florian Darras vient d’ailleurs de vous recommander de mettre en portefeuille une nouvelle crypto. Une recommandation à découvrir dans Cryptos Trading.]

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire