Accueil Energies et transports Nouvelle percée dans les technologies de capture de CO2

Nouvelle percée dans les technologies de capture de CO2

par Edern Rio

Cliquez pour regarder la vidéo explicative (en anglais). Source : MIT.

 

Une équipe du MIT vient de révéler une nouvelle technologie de capture carbone peu gourmande en énergie. Le dispositif est basé sur une plaque de nanotubes chargés électriquement. En bref, il s’agit d’une sorte de batterie qui fixe le dioxyde de carbone et le sépare de l’oxygène. Un de ses grands avantages est qu’il peut fonctionner à un coût relativement faible dans des milieux peu chargés en CO2.

Au vu de la rapidité du réchauffement climatique, il ne fait plus aucun doute que les technologies de capture carbone feront partie de l’arsenal industriel de demain. La vraie question désormais est qu’allons-nous faire de tous ce dioxyde de carbone ? Les scientifiques du MIT, quant à eux, envisagent de le revendre à l’industrie du soda.

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

3 commentaires

Lucas KROURI 9 novembre 2019 - 12 h 32 min

La société canadienne Carbon Engineering, fondée par l’ingénieur David Keith et financée par Bill Gates et plusieurs entreprises pétrolières et minières, a développé un réacteur qui extrait le CO2 de l’atmosphère à un coût inférieur à celui des technologies de capture existantes. Les fonds apportés par les investisseurs seront employés à combiner ce procédé de capture directe avec un procédé « Air to fuels » permettant de transformer le carbone récupéré dans l’atmosphère en un carburant similaire à l’essence. Elle envisage la construction d’une importante usine à Houston en partenariat avec Occidental Petroleum. Cependant, les réacteurs capteurs de CO2 sont très énergivores et doivent donc être alimentés par des sources d’énergie renouvelable ; le Conseil scientifique des Académies des sciences européennes (EASAC) émet des réserves : selon lui, l’élimination du CO2 dans l’air n’empêchera pas le changement climatique et n’est, à ce jour, pas à la hauteur des recommandations du GIEC…
Le CO2 est aussi utilisé sous forme liquide comme fluide frigorigène, ou comme agent propulsant dans l’industrie, etc…

Reply
First 18 décembre 2019 - 13 h 04 min

Plantez des arbres.

Reply
First 12 septembre 2020 - 12 h 24 min

J’y crois plus qu’au FAP des voitures qui sont traversés par des débits variables,peuvent s’encrasser et polluer.

Reply

Laissez un commentaire