Accueil Energies et transports Olkiluoto-3: débuts imminents pour cet EPR européen

Olkiluoto-3: débuts imminents pour cet EPR européen

par Etienne Henri
EPR nucléaire Europe

[C’est une nouvelle que le monde du nucléaire attendait avec impatience : l’EPR finlandais Olkiluoto-3 a enfin été mis en service. Il est la preuve, s’il en fallait une, que, malgré des débuts difficiles, la filière européenne des EPR est capable de faire sortir de terre des centrales fiables et fonctionnelles. La Finlande rejoint désormais la Chine dans le club très fermé des pays qui disposent de réacteurs de nouvelle génération…]

L’EPR finlandais Olkiluoto-3 a enfin été mis en service. Comme ses petits frères de Flamanville et Hinkley Point (Royaume-Uni), Olkiluoto-3 a connu des déboires en série. Lancé en 2005, son calendrier a été maintes fois retardé, ce qui a fait exploser son coût. Le programme est ainsi passé d’un budget initial de 3,4 Mds€ à environ 11 Mds€.

Ces dérapages ont conduit le consortium TVO, responsable du projet, à attaquer Siemens et Areva en justice. Les deux industriels ont été condamnés à de lourdes pénalités et Areva, sommé de verser 1 Md€, a dû solliciter en urgence l’aide de l’Etat français. Ces tensions entre anciens partenaires, qui ont connu leur paroxysme lorsque la survie même du projet était remise en question, devraient désormais s’apaiser.

Olkiluoto-3 est la preuve que, malgré des débuts difficiles, la filière européenne des EPR est capable de faire sortir de terre des centrales fiables et fonctionnelles.

La Finlande rejoint désormais la Chine dans le club très fermé des pays qui disposent de réacteurs de nouvelle génération. Alors qu’au Royaume-Uni, l’EPR de Hinkley Point ne sera finalement pas allumé avant juin 2026, et que le démarrage de celui de Flamanville n’aura pas lieu avant le second trimestre 2023, cette petite victoire industrielle n’est pas anodine pour l’industrie nucléaire.

L’EPR étant voué à être le fer de lance de la politique énergétique française sur les vingt prochaines années, Areva et ses partenaires devaient de toute urgence prouver leur capacité à construire et mettre en service ces centrales en Europe. C’est désormais chose faite.

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

2 commentaires

Tamino 22 mars 2022 - 17 h 21 min

Heureusement que le contribuable est là. Le consommateur prendra le relais !

Reply
Lionel Clerc 22 mars 2022 - 23 h 10 min

Pour Étienne,
Merci pour votre article, et pour tous les autres passés et à venir.
Pour votre info: le nom d’Areva, abandonné depuis plusieurs années, est remplacé par Framatome .

Reply

Laissez un commentaire

×

Hello!

Click one of our contacts below to chat on WhatsApp

× Comment puis-je vous aidez ?