Accueil Internet & CommunicationsIndustrie du jeu vidéo Oscillo Gaming Business Semaine 39 : après Alphabet et Apple, voici Amazon !

Oscillo Gaming Business Semaine 39 : après Alphabet et Apple, voici Amazon !

par Arthur Toce
gaming-business

Commençons par les ventes de la semaine avant de passer à la vraie nouvelle du jour, l’arrivée d’Amazon (NASDAQ : AMZN) dans le cloud gaming.

top ventes jeux vidéo

Crusader Kings est encore dans le top 5 cette semaine, mais risque de le quitter dès la semaine prochaine. Cela demeure un bon démarrage pour un jeu de niche très complexe. FIFA 20 reprend sa 1ère place, ce qui montre encore une fois la force du catalogue EA Games…

Du côté des consoles, les ventes sont en hausse sur tous les modèles. C’est en partie dû au déstockage avant l’arrivée de la nouvelle génération, mais aussi à une erreur de branding colossale du côté de Xbox. En effet, la nouvelle génération s’appelle la Xbox Serie S ou X, mais l’ancienne Lamborghini avait pour nom la Xbox One X. Un seul mot diffère et il est au milieu… Il semble avéré que lors de l’ouverture des précommandes pour les nouvelles consoles, la vente des One X ait progressé de 700 %… Les gens se sont tout simplement trompés.

Top ventes consoles jeux vidéo

Le lancement de la PS5 est quand même chaotique pour Sony (NYSE : SNE) qui manque de stock. Plusieurs magasins, dont Amazon, confirment être déjà en rupture de stock… Prochaines disponibilités ? Pas avant janvier 2021… Pour les fêtes de Noël, c’est rappé. Il faut savoir que Sony avait vendu 2,1 millions de PS4 les deux premières semaines de son lancement. Et, depuis, la taille du marché a bien augmenté.

Cela semble beaucoup moins chaotique chez Microsoft (NASDAQ : MSFT), même si ses consoles nouvelle génération sont elles aussi sold out ! Les stocks restants concernent la Xbox Serie S. Est-ce dû à une faible demande pour la petite Xbox S ou à un stock important fait par Microsoft ?

Nintendo fait un excellent coup notamment grâce à l’arrivé de Mario All Stars qui permet à la Switch de dépasser les 500k ventes sur la semaine.

Après Alphabet et Apple, voici Amazon !

luna cloud gaming amazon

Comme ses petits camarades Apple et Alphabet, le géant du e-commerce Amazon (NASDAQ : AMZN) se lance à son tour dans la bataille du cloud gaming. Il vient d’annoncer Luna. Sa plateforme proposera une entrée de gamme à 5,99 $ par mois avec plus de 100 jeux (dont des jeux Namco Bandai et Focus Home Interactive) et de la 4K.

Jeff Bezos s’allierait au français Ubisoft. L’entreprise des frères Guillemot pourra déployer sa propre offre dans Luna et y inclure tous les titres Ubisoft à venir, dont des titres très attendus comme Far Cry 6 et Assassin’s Creed Valhalla. Cependant, nous n’avons encore aucune date pour l’agrandissement du catalogue.

Luna sera disponible sur PC, Mac, Fire Tablet, iPhone et iPad ainsi que la plupart des navigateurs. Le seul grand absent est Android qui est annoncé plus tard, en 2021. Evidemment, Luna sera fortement intégrée à la plateforme de streaming vidéo Twitch qui appartient à Amazon. Amazon a également présenté une manette Luna qui sera vendue séparément, à 49,99 $, avec une intégration Alexa. C’est exactement la même stratégie que Google.

manette luna amazon

Les catalogues vont être au centre de la bataille

Les catalogues des éditeurs seront au centre de la bataille du cloud gaming. Les plateformes vont avoir besoin d’acquérir du contenu. On peut s’attendre à des OPA en pagaille comme l’a montré le rachat de Bethesda par Microsoft cette semaine. Ce rachat n’est qu’une continuation de la stratégie très claire de Microsoft qui gonfle depuis deux ans son pôle studio.

La communauté des investisseurs pense qu’une des futures cibles du géant de Redmond sera Sega (JP : 6460). L’arrivé de Football Manager sur la Xbox et la Switch (mais pas sur la PS5) étaye cette théorie. Cet éventuel rachat permettrait d’acquérir des licences phare en Asie, ce qui pourrait l’aider à pénétrer ce marché qui demeure compliqué pour lui.

Cette recrudescence des OPA a bien été repérée par les investisseurs. On voit également les anticipations sur un dossier bien de chez nous : Focus Home Interactive (FR : ALFOC).

Depuis 1996, Focus Home Interactive se concentrait sur l’édition de jeux en les coproduisant avec des studios externes. En 2018 pourtant, tout a changé. Son concurrent Nacon a commencé à racheter des studios sur lesquelles Focus Home Interactive se reposait. Focus Home Interactive ne possédant pas la partie créative des jeux qu’il éditait, il a dû réagir. Sa seule parade face à ces acquisitions agressives a été de racheter des studios partenaires. Cependant, arrivée bien après Nacon, l’entreprise a eu moins de choix.

Focus Home Interactive graphe bourse

Cible potentielle de rachat, Focus Home Interactive est sur ses plus-hauts.

En conclusion, même si les intégrations prendront du temps, Microsoft joue le temps long. Il construit le mix entre le côté pionnier de Netflix et la force des licences de Disney.

Amazon, Alphabet, Apple et les autres vont devoir aligner des dizaines de milliards pour avancer sur ce secteur. Ça tombe bien, ils ont des liquidités.

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire