Accueil Investir L’oscilloscope : 11 mai au 15 mai

L’oscilloscope : 11 mai au 15 mai

par redaction

Semi-conducteurs – 11 mai

mouvements valeurs semi-conducteurs bourse

Tout est au vert au pays des semi-conducteurs cette semaine. Les plus-hauts récents touchent les niveaux de début décembre 2019. Combien de temps faudra-t-il pour qu’ils atteignent les hauteurs de mi-février ? Deux mois ou plus ?

Si les techs demeurent le secteur le plus dynamique du marché, gardons-nous d’un excès d’optimisme. Il est plus que probable que les marchés tombent de nouveau si les déconfinements se heurtent à un rebond de l’épidémie, comme c’est le cas en Allemagne aujourd’hui. E.R.

semiconductor index

Internet et numérique – 12 mai

mouvements valeurs internet bourse

Que le monde est étrange vu des marchés boursiers. Le 19 février, le Nasdaq 100 entamait une chute de 28 % qui allait le conduire sous les 7 000 points. Un mois et demi plus tard, le même indice a regagné 33 % et nous sommes presque revenus à la situation de départ. Encore 500 points et nous serons de retour au point de départ.

En même temps, les prévisions de bénéfices ont totalement dévissé, même pour les big techs. Ce qui nous donne ce graphique trouvé chez ZeroHedge, qui exprime mieux que tous les discours la décorrélation entre le réel et le financier, actuellement.

graphe bourse vs économie réelle

Notons tout de même cette semaine les formidables poussées de deux acteurs du software-as-a-service : LivePerson (LPSN : +48 %) et Zillow Group (ZG : +28,6 %).

Le premier dévore les parts de marché des call centers en révolutionnant la relation client grâce à ses services de chatbots boostés à l’IA.

Le second révolutionne le secteur immobilier avec une solution qui simplifie et accélère les transactions – tout en écartant les agents immobiliers et donc en réduisant les frais de transaction.

Zillow, principalement implanté aux Etats-Unis, a connu une croissance du chiffre d’affaires de presque 150 % au 1er trimestre 2020, même s’il ne parvient toujours pas à dégager des bénéfices. E.R.

Biotechnologies – 13 mai

mouvements valeurs biotechs bourse

Prenez le COVID-19, ajoutez-y la saison de publication des résultats des entreprises, et vous obtiendrez la recette parfaite pour générer énormément de nouvelles dans l’univers des biotechnologies !

J’avais bien dit que le secteur des biotechnologies compterait parmi ceux dont les performances seraient meilleures qu’en début de crise (ici et ) et que quelques valeurs technologiques s’en tireraient bien également (voir ici).

Je tiens à souligner que les valeurs biotechnologiques en général surperforment énormément le marché en ce moment. En fait, alors que l’ensemble du marché est toujours en baisse par rapport aux plus-hauts historiques, l’Indice Nasdaq Biotechnology (NBI) évolue à des niveaux jamais constatés depuis cinq ans. Non seulement il a renoué avec ses niveaux antérieurs au COVID-19, mais il vient d’enregistrer des plus-hauts historiques en touchant les 4 200 points lundi.

graphe indice NBI

Jusque-là, tout va bien !

Une partie de cette surperformance est due au fait que les soins de santé sont un secteur défensif. Au beau milieu d’une crise économique, on veut bien renoncer à énormément de choses, mais les soins et traitements susceptibles de sauver des vies (nos vies, celles de nos proches) n’en font pas partie.

Le fait que l’origine de la crise que nous traversons actuellement soit sanitaire l’explique également. Elle est provoquée par un virus. Or, le secteur biopharmaceutique et celui du matériel médical sont les seuls qui disposent des outils permettant de le combattre.

Détenir des actions de ce secteur en ce moment, c’est un peu comme détenir des valeurs de l’acier et de la défense au beau milieu de la Deuxième Guerre mondiale… R.B.

Cannabis légal – 14 mai

mouvements valeurs cannabis bourse

Alors que les études sur les effets des composés du cannabis sur le COVID-19 se multiplient, la plus grande entreprise mondiale du secteur n’en finit plus de chuter en Bourse. Aurora Cannabis (ACB) a effectué cette semaine un regroupement d’actions de 1 pour 12.

Elle y était obligée sans quoi elle aurait dû quitter le NYSE qui ne tolère pas que les actions qu’il accueille restent trop longtemps sous la valeur symbolique du dollar. Ainsi du jour au lendemain, le cours d’Aurora Cannabis est passé de 0,67 $ à 8,10 $. Pour très vite replonger…

Peu convaincue par cette manœuvre, l’action a poursuivi sa chute finissant hier à 5,80 $. L’entreprise présentera ses résultats ce soir après la fermeture des marchés et cela risque de faire de nouveau plonger son cours.

Le grand gagnant de la semaine est Stenocare (STENO), l’opérateur danois, qui vient d’annoncer qu’il allait basculer sur le Nasdaq le 18 mai. E.R.

Cryptomonnaies – 15 mai

mouvements valeurs cryptos bourse

Ça y est, le tant attendu 3e halving du bitcoin s’est déroulé le 11 mai dernier, après que le 630 000e bloc ait été miné. La création monétaire de Bitcoin (par le travail des mineurs) passe d’un rythme de 12,5 à 6,25 BTC, toutes les 10 minutes environ. L’inflation annuelle de la cryptomonnaie iconique passe désormais à 1,8%, là où celle des devises fiduciaires classiques a explosé, du fait de l’action des banques centrales pour tenter de remettre à flot une économie au bord du gouffre.

Les volumes ont fortement augmenté sous l’effet de ce newsflow positif, mais dont les effets se ressentiront plus sur le long terme. Après quelques yoyos sur son cours, le BTC s’est redressé au-dessus des 9 000 $ et semble s’affranchir des mouvements des marchés financiers, notamment le S&P 500 auquel il était étroitement corrélé.

Il domine toujours à plus de 66% le reste des altcoins, même si certains affichent de très belles performances hebdomadaires comme le Ziliqa (ZIL) avec 51,78% de hausse sur cette même période, ou Omise Go (OMG) avec 41,04%. F.D.

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire