Accueil InvestirIndices et actions L’oscilloscope : 13 janvier au 17 janvier

Semi-conducteurs – 13 janvier

mouvements valeurs semi-conducteurs bourse

Rien de très neuf sous le soleil des semi-conducteurs qui plafonnent cette semaine et marquent une forme de pause dans leur interminable rally. Tout le monde attend les résultats du 4e trimestre qui vont commencer à arriver. Samsung (005930), l’un des plus grands fabricants de puces du monde, a indiqué la semaine dernière qu’ils pourraient être marqués par une nouvelle baisse de 34 % de ses bénéfices. De son côté, la société Microchip Technology (MCHP) a déclaré qu’elle estimait que décembre représentait l’inflexion basse de la demande, ce que confirme Samsung. Gageons que, comme depuis plusieurs mois, les résultats seront “moins mauvais que prévu” et n’entraîneront pas de chute conséquente des cours.

La chute de Broadcom (AVGO) peut être associée à deux paramètres, le détachement du dividende couplé au rachat de Symantec par Accenture (ACN) qui continue de se renforcer dans le secteur de la cybersécurité. E.R.

 

Internet et numérique – 14 janvier

mouvements valeurs internet bourse

Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes et les deux grandes puissances qui dominent le Globe ont signé un accord commercial. Alléluia ! Le Nasdaq 100 perce le plafond des 9 000 ! Si on ne voit pas ce qui pourrait renverser cette transe des marchés, le retournement, quand il aura lieu, sera violent.

Attardons-nous aujourd’hui sur une des stars du commerce sur Internet des années 2010. Le concept de Groupon (GRPN) était simple : promettre aux commerçants des volumes et obtenir des rabais très conséquents pour le consommateur, de l’ordre de 80 %. Il s’agissait au début d’une véritable proposition d’achat groupé à un commerçant et les internautes devaient parvenir à être suffisamment nombreux pour obtenir ce rabais. Groupon prenait la moitié de l’argent récolté. Reconnaissons que ce concept avait quelque chose de génial pour attirer les internautes, qui en règle générale adorent les défis plus ou moins absurdes et courent après les bonnes affaires.

L’appli lancée en 2008 connut une croissance fulgurante. Seize mois après sa création, l’entreprise était valorisée 1 Md$, ce qui demeure un record rarement vu. Groupon devait révolutionner le e-commerce comme d’autres avant lui. En octobre 2010, Yahoo! aurait fait une offre de rachat de 3 Mds$. En décembre de la même année, Google aurait porté cette somme à 5,3 Mds$ ! Conforté dans l’excellence de son concept par ces tentatives de rachat, l’entreprise fit son IPO en novembre 2011, commençant sa cotation à 28 $… Las en 2012, elle avait perdu 80 % de sa valeur. Elle cote aujourd’hui 2,64 $…

Au-delà des aléas classiques du développement d’une entreprise, c’est un peu toujours la même histoire qui revient pour ces startups stars : elles ne sont pas profitables, ce qui laisse rêveur. La chute de Groupon a commencé dès le premier trimestre 2012 lorsqu’ils ont dû présenter des résultats comptables selon les normes applicables à tous et révéler une perte de 9,8 M$ au 4e trimestre 2011 pour un chiffre d’affaires de plus de 500 M$.

Nous sommes huit ans plus tard et, dans son dernier résultat trimestriel, Groupon affiche un chiffre d’affaires de 495 M$ pour un résultat de -15 M$. Sur l’année, les pertes s’élèvent à presque 100 M$. Groupon n’est donc toujours pas parvenu à équilibrer ses comptes et à dégager des profits, ce qui est tout de même extraordinaire.

Résultat : sa capitalisation boursière est inférieure à son chiffre d’affaires : 1,5 Md$ pour un CA sur les douze derniers mois de 2,41 Mds$.

Pour autant, les analystes semblent penser que GRPN pourrait retourner flirter avec une cote de 3,00 $. Son cours était hier à 2,64 $.

Une preuve de plus qu’il vaut mieux se tenir loin des IPO des stars du marché. Le même genre de destin a touché le champion Uber cette année, alors que d’autres IPO moins médiatisées ont été très profitables. E.R.

Biotechnologies – 15 janvier

mouvements valeurs biotechs bourse

En 2019, l’indice des biotechs américaines a peu évolué. A la fin de l’été et au début de l’automne, le NBI était pratiquement en territoire négatif sur l’année. Mais en ce moment, les valeurs biotechnologiques opèrent un rally sensationnel.

Il est de plus de 20 %, si l’on observe les moyennes affichées sur les indices, en ce qui concerne les entreprises biotechnologiques. Sur beaucoup de séances, des valeurs biotechnologiques ont réalisé un gain à trois chiffres sur une journée à l’annonce de bonnes nouvelles. Aujourd’hui, c’est Adaptimmune Therapeutics (ADAP) qui gagne 220 % sur une journée.

Il est souvent profitable d’investir dans les secteurs qui sont structurellement à la hausse. Les biotechs sont très proches des plus-hauts historiques enregistrés en 2015. Même en France, où le secteur a été laminé depuis cette date, un mouvement haussier généralisé commence à se dessiner.

Il y a plusieurs raisons à cela. Les biotechnologies arrivent à un moment où la recherche fondamentale passe au stade concret alors que le marché est sur un nuage et retrouve une réelle appétence pour le risque. R.B.

Cannabis légal – 16 janvier

mouvements valeurs cannabis bourse

Le marché du cannabis reprend des couleurs… Le cannabis légal va-t-il enfin refleurir en Bourse ?

Cryptomonnaies – 17 janvier

 A la suite du breakout haussier du bitcoin la semaine dernière, c’est le marché des cryptomonnaies dans son ensemble qui arbore de belles couleurs.

Leur capitalisation totale, qui s’était alors affranchie des 200 Mds$, gagne près de 20 % et avoisine le niveau des 250 Mds$.

Le bitcoin se rapproche d’une zone de résistance historique, les 9 000 / 9 500 $. Il perdait un peu de sa dominance (65,4%) en faveur de major altcoins (altcoins les plus capitalisés) comme le bitcoin SV (BSV), fruit d’un fork controversé du bitcoin cash (BCH) qui décollait de plus de 170% en données hebdomadaires, ou encore le Dash (DASH) et le bitcoin gold (BTG). F. D.

 

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire