Accueil Investir L’oscilloscope : 14 avril au 17 avril

L’oscilloscope : 14 avril au 17 avril

par redaction

Semi-conducteurs – 14 avril

mouvements valeurs semi-conducteurs bourse

Finalement, le rebond de lundi dernier a tenu jusqu’ici et les bonnes nouvelles des indicateurs asiatiques (et surtout les rachats massifs des banques centrales) pourraient l’aider à tenir.

Jetons un coup d’œil à la star des semi-conducteurs 2019, qui sera probablement également celle de 2020. AMD, qui s’était envolée à 58 $ mi-février, est déjà revenue à 50 $ et à un PER de 167 ! Au plus fort de la crise, l’action est à peine descendue sous 40 $. Je vous rappelle qu’AMD valait 10 $ en 2018…

Depuis deux ans, le fondeur progresse à vitesse grand V sur les segments des data centers et du jeu. Longtemps distancée par Nvidia dans le domaine des cartes graphiques et par Intel dans le domaine des processeurs, l’entreprise gagne depuis des parts de marché régulièrement.

L’entreprise a annoncé qu’elle prévoyait que son CA augmente de 20 %, sa marge brute de 50 % et sa génération de cash de 15 %. Ses puces équiperont la prochaine Xbox, ainsi que la Sony Playstation. Enfin, AMD a également décroché le contrat des data centers de Google Stadia, le service de cloud gaming lancé par Google récemment.

Il faut cependant s’attendre à ce que les perturbations liées à la pandémie se répercutent sur les chiffres du 2e trimestre 2020. E. R.

Biotechnologies – 15 avril

mouvements valeurs biotechs bourse

Alors que le FMI présentait hier ses prévisions de récession, et posait le curseur à environ 6 % du PIB mondial, les marchés continuaient de grimper… Le NBI, par exemple, qui regroupe les valeurs biotechnologiques du Nasdaq est revenu à son niveau de fin 2019.

C’est à croire que le Covid-19 n’est qu’une petite grippe saisonnière et que les choses vont repartir normalement. Une fois de plus, les marchés font montre d’une décorrélation inquiétante par rapport à l’économie réelle. E.R.

Graphe bourse NBI

Cannabis légal – 16 avril

Cette semaine, Aphria (APHA), l’un des big five du cannabis canadien, a présenté de solides résultats avec un chiffre d’affaires de 144 MC$ et un résultat net positif pour le trimestre. Vous en serez peut-être surpris, mais c’est en Allemagne qu’Aphria réalise les deux tiers de son chiffre d’affaires. Comme quoi, l’Europe est un marché qui comptera pour le secteur du cannabis médical.

En revanche, Aurora Cannabis (ACB), empêtré dans des problèmes financiers et de surcapacité insolubles, n’en finit plus de plonger. L’entreprise a annoncé un regroupement d’actions (1 pour 12) afin d’éviter d’être délisté du NYSE. En effet, la place boursière ne veut pas d’entreprises dont le cours évolue à moins de 1$ pendant plus de 30 jours.

Mais c’est surtout Neptune Wellness Solutions (NEPT) qui attire l’œil avec une progression de plus de 40 % sur la semaine et de presque 100 % sur deux semaines. NEPT est une société d’extraction d’huile de cannabis et commercialise des produits à base de chanvre/CBD sous la marque Forest Remedies. Si la société est ancienne, sa ligne de produits à base de chanvre a été lancée voici quelques mois.

Logo des produits Neptune Wellness Solutions.

Son cours a été massacré ces derniers mois et deux nouvelles l’ont propulsé cette semaine. D’abord l’autorisation de fabriquer du gel hydroalcoolique d’origine végétale… Rien à voir avec le cannabis donc et, ensuite, un partenariat avec l’équipe de marketing online de Google pour faire de la vente directe sur Internet. Félicitations à tous ceux qui y ont cru quand l’entreprise était au plus bas. E. R.

Cryptomonnaies – 17 avril

Les cryptomonnaies sont, à leur habitude, en proie à une forte volatilité. Après une chute sous les 7 000 $ la semaine dernière, le bitcoin – qui domine à plus de 63 % le reste des capitalisations –, est revenu à ce niveau après avoir succinctement sondé les 6 500 $ hier. La tendance reste toutefois baissière, du moins graphiquement.

Le halving de la première cryptodevise est censé survenir dans environs 25 jours. Cet événement très attendu des investisseurs, puisqu’il implique une baisse de l’inflation sur le réseau du BTC, sera-t-il suffisant pour susciter un regain d’optimisme chez les investisseurs ? Les précédents nous montrent que les effets mirent plusieurs mois à se percevoir dans les cours.  F. D.

 

 

 

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire