Accueil BlockchainBitcoin et cryptomonnaies L’oscilloscope : 17 février au 21 février

Semi-conducteurs – 17 février

mouvements valeurs semi-conducteurs bourseLa fin de semaine a été marquée par l’annonce très attendue des résultats de Nvidia (NASDAQ : NVDA). Le géant des cartes graphiques renoue avec la croissance : son chiffre d’affaires a progressé de 41 % en un an, passant de 2,21 Mds$ à 3,11 Mds$ et son bénéfice par action atteint un record de 1,89 $.

Le pôle data centers a progressé de 43 % et atteint presque un milliard de chiffre d’affaires, alors que le pôle jeu progresse de 56 % pour atteindre 1,5 Md$. Cette croissance ne devrait pas tarir et Nvidia vise un chiffre d’affaires supérieur à 13 Mds$ sur l’année 2020. E. R.

Internet et numérique – 18 février

mouvements valeurs internet bourseCette semaine, c’est Boingo (WIFI) qui apparaît en haut de notre oscilloscope du numérique avec une progression hebdomadaire de 21,93 %. Pour Boingo, tout a commencé dans les années 2000 avec l’arrivée des technologies Wi-Fi. Souvenez-vous qu’à cette époque, les téléphones servaient à téléphoner ! L’accès à Internet était balbutiant et la mise en place d’un réseau de hotspots Wi-Fi accessibles à tous était une idée de génie.

Peu à peu, le monde a changé et l’accès à Internet est devenu plus simple. Ainsi l’activité de Boingo s’est principalement orientée vers du B2B et elle fournit désormais des DAS (Distributed Antenna System). Elle répond ainsi à deux problèmes principaux : les zones où le signal a du mal à passer les murs et les zones où les concentrations de population ainsi que la demande de connectivité sont importantes.

Le business model a le mérite de la simplicité : passer des contrats d’exclusivité avec les lieux qui ont un fort besoin de connectivité, y déployer un réseau et le monétiser. Aujourd’hui, Boingo est bien implantée dans les aéroports et les stades, ainsi que dans le domaine militaire.

Mais le domaine d’activité qui connaît une des plus belles progressions (+58 % en un an) est la revente de bande passante aux opérateurs mobiles. En effet, avec son réseau de plus d’un million de points d’accès, elle vend du trafic data en gros. Boingo vient d’ailleurs de signer un contrat avec Sprint et AT&T. Il faut se rendre compte du défi que représente le trafic mobile pour les infrastructures réseaux et cela ne fait que commencer, puisqu’il est amené à être multiplié par 3 d’ici 2022. Sans parler de la 5G, dont l’entreprise devrait profiter rapidement. E. R.

Biotechnologies – 19 février

mouvements valeurs biotechs bourse

Le NBI est revenu à son niveau maximal de l’année et oscille tranquillement autour des 3 850 points.

Aduro Therapeutics (ADRO), déjà présent dans le top 3 de la semaine dernière gagne de nouveau 23,82 % cette semaine, ce qui porte sa croissance depuis ses plus-bas de décembre à 360 % ! Pourtant l’entreprise a décidé de licencier 59 % de son personnel et son partenaire Novartis a quitté le navire pour le développement de l’ADU-S100 voici un mois… Mais nous apprenions le 6 février qu’un autre partenaire, Merck, allait verser un acompte de 10 M$ pour une étape réussie sur une autre recherche en immunothérapie et enclencher les recherches de Phase II. E. R.

Cannabis légal – 20 février

mouvements valeurs cannabis bourse

Bonne semaine pour le cannabis boursier qui a repris des couleurs suite à l’annonce des résultats de Canopy Growth (CGC) vendredi dernier.

En très net contraste avec Aurora Cannabis (ACB) qui a présenté des résultats pour le moins catastrophiques, le leader incontesté du secteur a redonné espoir à tous les investisseurs en présentant une hausse de son chiffre d’affaires de 60 % par rapport au trimestre précédent.

Son chiffre d’affaires atteint désormais 124 MC$. Surtout, l’entreprise est parvenue à réduire ses pertes de 70 %. Le nouveau management, choisi par l’alcoolier Constellation Brands qui avait injecté 4 Mds$ dans le producteur licencié en 2018, semble offrir une nouvelle direction plus économe à l’entreprise. Pour autant, Canopy Growth n’envisage toujours pas d’équilibrer ses comptes avant 2021. Rien de grave, puisqu’elle dispose d’une réserve de cash conséquente pour assurer sa croissance.

Ainsi, la plupart des grands noms du secteur connaissent des croissances à deux chiffres cette semaine. E. R.

Cryptomonnaies – 21 février

La tête de file du marché des cryptomonnaies peine à se maintenir au-dessus des 10 000 $. C’est donc tantôt un bitcoin “à cinq chiffres”, tantôt “à quatre” que nous avons eu cette semaine.

En effet, samedi, une incursion sous ce cap faisait plonger le BTC vers les 9 900 $, suivi d’une seconde vague de baisse lundi, poussant son prix jusqu’à 9 500 $. Mardi, les bulls reprirent succinctement la main, mais le cours fini par corriger ensuite. Depuis jeudi, la première des cryptomonnaies s’est stabilisée. A 9 700 $ à l’heure où je vous écris, le marché est entré  dans ce qui apparaît comme une saine correction, après la phase d’effervescence que nous avons connu depuis le début de l’année 2020.

Une énième remontée au-delà des 10 000 $ dans les jours à venir sera le signe prometteur d’une reprise de la hausse. A défaut, la correction pourrait s’intensifier et le BTC revenir sur ses précédents supports.

Le fond reste toutefois haussier et la baisse de dominance du bitcoin se fait au profit des altcoins qui décollent par endroit, sortant d’une longue torpeur… A cet égard, l’algorand (ALGO) en offre graphiquement un parfait exemple. F. D.

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire