Accueil BlockchainBitcoin et cryptomonnaies L’oscilloscope : 24 février au 28 février

L’oscilloscope : 24 février au 28 février

par redaction

Semi-conducteurs – 24 février

mouvements valeurs semi-conducteurs bourse

La psychose du coronavirus, somme toute peu rationnelle, s’intensifie, avec la multiplication des nouveaux cas en Corée du Sud, au Japon et en Italie. La fin de semaine a donc été marquée dans le domaine des semi-conducteurs par un net recul. S’il n’a pas encore effacé les gains de la semaine dernière, cela pourrait arriver très vite si la journée de lundi était placée de nouveau sous le signe de l’ours.

Cette semaine, c’est Analog Devices (ADI) qui connaît la plus belle progression suite à la présentation de ses résultats. Elle parvient à augmenter son dividende de 15 % le portant à 2,48 $ sur l’année, grâce à une génération de cash flow solide. C’est la deuxième année qui connaît ce genre d’augmentation.

Pour le P-DG, Vincent Roche, ADI est idéalement placé pour profiter de l’ère des données qui est en train de voir le jour. Elle propose notamment des solutions de plus en plus indispensables pour la gestion des batteries des véhicules électriques (où elle parvient à augmenter de 20 % l’autonomie du véhicule), l’informatique Edge et donc le réseau 5G, l’industrie 4.0 ou encore les dernières technologies médicales.

Avec un PER de 38, l’action est encore très abordable au vu des prix actuels. E. R.

Internet et numérique – 25 février

mouvements valeurs internet bourse

Biotechnologies – 26 février

mouvements valeurs biotechs bourse

Comme l’ensemble des indices, le Nasdaq Biotechnology Index souffre du mouvement de panique lié à l’arrivée du coronavirus en Europe. Pour autant, le monde des biotechs procède par bonds et plongeons et cette semaine, c’est Tocagen (TOCA) qui impressionne avec un saut de 265 % !

Tocagen est une de ces nombreuses startups de l’édition génomique. Son ambition démesurée se résume en une phrase dont elle a fait sa devise : “Personne ne devrait mourir du cancer”.  Le labo a développé un rétrovirus qui cible les cellules cancéreuses pour les modifier en évitant les cellules saines. Fondé en 2007, elle s’était effondrée à la présentation de résultats de Phase III décevants en septembre dernier. A court de cash, elle avait dû licencier 65 % de ses employés.

Mais une autre biotech, Forte Biosciences, actuellement non cotée, a décidé de fusionner avec Tocagen pour récupérer sa plateforme technologique et accélérer son entrée en Bourse. Forte Biosciences travaille quant à elle dans un tout autre domaine, celui de la dermatologie.

Comme nous vous l’expliquons souvent, la carrière boursière d’une biotech est longue et on a vu bien des labos revenir d’entre les morts. C’est aujourd’hui le cas de Tocagen avec ce mariage qui relance ses perspectives. E. R.

Cannabis légal – 27 février

mouvements valeurs cannabis bourse

La semaine a été particulièrement éprouvante pour le secteur du cannabis légal, comme pour la Bourse en général. Le Marijuana Index a perdu 12 % le portant à 90,20 points, un plus-bas historique. Mais, rapporté à la perte du Nasdaq de 8,3 % sur la même période, nous sommes finalement dans le même ordre de grandeur.

Pourtant, plusieurs petites entreprises emblématiques du secteur ont présenté leurs résultats du 4e trimestre 2019 et, pour la plupart, ils étaient excellents, en croissance, avec des résultats nets positifs.

La bonne nouvelle de la semaine vient du sénateur républicain du Colorado, Cory Gardner. Il a déclaré que le SAFE Act était sur le point de passer au Sénat, que le texte définitif avançait et que 60 % des sénateurs approuveraient le texte en cours de finalisation. Le Secure and Fair Enforcement Banking Act (SAFE Act) permettrait aux entreprises du cannabis légal d’accéder au secteur bancaire comme toute autre entreprise et accélérerait, n’en doutons pas, un essor du secteur. Il a déjà été voté au Congrès en septembre, mais doit encore être approuvé par le Sénat.

Le SAFE Act différencierait les entreprises légales du marché noir et permettrait une plus grande transparence du secteur qui repose aujourd’hui entièrement sur le cash. Finalement, c’est une simple mesure de bon sens qui permettrait d’éviter les abus dans ce secteur. Et c’est exactement ce qu’a dit Gardner :

“Il faut que cette économie reposant entièrement sur le cash passe à la lumière désinfectante du système financier traditionnel et quitte les ombres de l’échange de billets de la main à la main. […] C’est un challenge que nous devons relever. Nous ne pouvons l’ignorer plus longtemps.”

Cory Gardner est bien placé pour en parler, puisque les entreprises du cannabis légal au Colorado ont brassé 1,75 Md$ l’an dernier et que 300 M$ de taxes ont été prélevées sur ce commerce ! Sûr que ce ne doit pas être très pratique…

Si le SAFE Act est voté, il entérinera le fait que le gouvernement fédéral n’interférera pas avec les lois des États et rassurera les investisseurs sur le secteur. A défaut de légaliser, Trump pourrait bien accélérer la promulgation de cette loi pour séduire une partie de l’électorat pro-légalisation et je vous rappelle que ce sont plus de 60 % des Américains. E. R.

Cryptomonnaies – 28 février

A l’heure où la peur règne sur les marchés financiers, que les grandes Bourses mondiales chutent de leur plus haut annuel (le CAC40 a perdu plus de 8,80% en weekly), que le coronavirus fait toutes les unes… L’or, valeur refuge par excellence, en profite. Le métal jaune atteignait lundi les 1 687 $, un niveau qui n’avait pas été atteint depuis 2013 !

De son côté, le scénario d’un « bitcoin : valeur refuge » a du plomb dans l’aile. Le marché des cryptomonnaies dans son ensemble est en repli et il faut descendre bas dans l’échelle des capitalisations pour trouver quelques rares altcoins en hausse hebdomadaire.

La première des cryptomonnaies connait un regain de dominance, mais reste en pleine consolidation depuis la mi-février après un très beau parcours de début d’année. Entre l’or et les marchés financiers, il semble suivre sa propre route. Légèrement sous les 8 800 $ – un support critique –, l’inquiétude reste toutefois palpable. Nous sommes en fin de mois et cette échéance marque celle des contrats futures sur la première capitalisation. F. D.

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire