Accueil Santé et BiotechBiotechnologie & pharma L’oscilloscope : 25 novembre au 29 novembre

Semi-conducteurs – 25 novembre

mouvements valeurs semi-conducteurs bourse

L’indice des semi-conducteurs expérimente sa première semaine de recul (-2,99 %) depuis fin septembre. Raison officielle : les retards pris dans les négociations sino-américaines. Raison plus réaliste : six semaines d’une hausse marquée qui avait emmené le SOX vers des sommets inexplorés.

En outre, les trois chutes les plus conséquentes de la semaine sont vraisemblablement liées à un changement de position chez UBS qui a passé sa position à vendeur. Reconnaissons que Applied Materials (AMAT), Lam Research Group (LRCX) et KLA-Tencor (KLAC) ont presque doublé depuis le début de l’année.

Une note au passage sur AMD qui a brièvement dépassé les 40 $ la semaine dernière, enregistrant la plus forte progression de l’année parmi ses pairs avec 112,08 %. E. R.

Internet et numérique – 26 novembre

mouvements valeurs internet bourse

Après une brève consolidation en fin de semaine dernière, le Nasdaq 100 a de nouveau connu une belle journée hier avec une hausse de 1,21 %.

Baozun (BZUN) a de nouveau déçu les actionnaires en présentant des résultats moins bons que prévu. Alors que ces derniers étaient alignés avec les attentes, le chiffre d’affaires a manqué de 4 M$ l’objectif (210 M$ contre 214 M$). Le cours de l’entreprise de e-commerce est désormais à son niveau de mars.

TrueCar (TRUE) continue son impressionnante remontée. En un mois, elle a gagné 55 %, un chiffre pour le moins conséquent. TrueCar est un site web américain qui met en relation acheteurs potentiels de voitures et concessionnaires. Introduite en Bourse en 2014 au prix de 9 $, l’action avait connu une belle hausse sur les premiers mois avant de s’effondrer pour atteindre les environs des 5 $ à la fin de l’été 2015. Elle est ensuite remontée à presque 20 $ en 2017 et s’est de nouveau effondrée. Si le chiffre d’affaires de l’entreprise progresse gentiment – environ 10 % l’an dernier –, l’entreprise créée en 2005 ne sait toujours pas faire de profits… La croissance actuelle pourrait ainsi être effacée du jour au lendemain, même si ses ratios de price to sales sont largement inférieurs à ceux de son secteur (1,46 contre 7,75 pour le secteur des services sur Internet). E.R.

Biotechnologies – 27 novembre

mouvements valeurs biotechs bourse

Nous assistons à une folle envolée de l’indice NBI qui gagne 4,4 % sur la semaine pour atteindre 3 718,9 points. S’il n’a pas encore rejoint ses plus-hauts de 2015 – où il avait percé le plafond des 4 000 – ou de septembre 2018, il est en bonne route pour finir l’année en beauté.

Cette envolée ne peut signifier qu’une chose : une appétence pour le risque retrouvée dans le secteur boursier américain. Il présage de nouvelles hausses des indices dans les semaines à venir alors que de nouveaux capitaux affluent dans les actions.

Pour autant, l’indice des biotechnologies américaines conserve son écart-type hors-norme. Cette semaine par exemple, Chemocentryx (CCXI) gagne 256,50 % quand CymaBay Therapeutics (CBAY) efface les deux tiers de sa valeur.

Les raisons sont toujours les mêmes : les bons ou les mauvais résultats des études cliniques des entreprises.

Avec ce retour du goût pour le risque, le secteur des biotechnologies et ses promesses de traitements révolutionnaires demeure plus que jamais celui où il est possible pour l’investisseur patient et bien renseigné de faire des plus-values stratosphériques. C’est ce genre de valeurs que travaille Ray Blanco dans son nouveau service Alerte Innovations. E.R.

Cannabis légal – 28 novembre

mouvements valeurs cannabis bourse

Suite au rally de la fin de semaine dernière, le marché a largement consolidé cette semaine revenant à 117,86 points. Deux nouvelles ont particulièrement affecté les cours :

  • la déclaration de la FDA relative au CBD ;
  • l’appel au secours de la filière cannabis en Californie.

Mardi, la FDA a rendu un rapport sur les produits contenant du CBD. Elle a notamment indiqué que ces produits pouvaient provoquer des dommages au foie. Somme toute, la position de la FDA est simple : le CBD n’est pas une molécule anodine et il entre pour l’instant dans le champ des médicaments. Nous ne lui donnons pas le statut GRAS (acronyme de generally recognized as safe soit “habituellement sans danger pour la santé”). Les entreprises qui veulent commercialiser des produits en contenant doivent faire des études cliniques.

Ouch ! Voilà qui pourrait être un sacré coup de frein pour l’industrie naissante des produits enrichis au CBD. Pour autant, la FDA précise bien qu’il s’agit d’une position temporaire et qu’elle continue son travail sur le sujet. Finalement, elle applique le principe de précaution et envoie un message fort aux entreprises pour mettre un coup d’arrêt à la profusion de produits qui sont déjà disponibles.

La position de l’agence ne semble pas vraiment tenable sur le long terme, au vu de ce qu’il se passe sur les autres marchés. Gardons à l’esprit que nous parlons de produits sans THC, bref de chanvre, un produit régulièrement consommé dans de nombreuses parties du globe. Il est quand même étonnant de lire que le chanvre – cultivé depuis des millénaires et présent dans de nombreuses médecines traditionnelles – est dangereux pour la santé.

Le même jour, la filière cannabis de Californie a envoyé un courrier aux autorités de l’Etat. Alors que le secteur est en tension et a dû licencier, ses acteurs appellent à une rencontre au sommet pour résoudre les problèmes.

Sur un marché estimé à 12 Mds$, 8,7 Mds$ des échanges se feraient encore de manière illégale. Les entrepreneurs appellent à renforcer le contrôle et à alléger les taxes dans ce moment de décollage du marché, arguant qu’il s’agit d’une opportunité économique unique pour le sixième PIB mondial. Il faut dire que l’Etat applique des taxes de 60 % à 80 % sur les produits du secteur. E. R.

Cryptomonnaies – 29 novembre

Semaine charnière pour le marché des cryptomonnaies à la suite de la chute brutale de la semaine dernière. Lundi, le bitcoin (BTC), dominant le marché à plus de 66 %, faisait une incursion sous les 6 650 $, pour retrouver un peu de souffle au niveau des 7 000 $.

Une configuration technique en épaule tête épaule inversée se dessinait alors sans que le report d’amplitude ne permette au bitcoin de revenir à 8 000 $. Les yeux restent rivés sur la première capitalisation qui navigue actuellement dans la zone des 7 400 $ – 7 600 $, à l’heure où l’échéance des contrats futures est imminente. F. D.

 

 

 

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire