Accueil Investir L’oscilloscope : 29 juin au 3 juillet

L’oscilloscope : 29 juin au 3 juillet

par redaction

Semi-conducteurs – 29 juin

mouvements valeurs semi-conducteurs bourse

La Bourse est décidément un monde instable et surprenant. Alors qu’Intel (NASDAQ : INTC) vient de perdre son client le plus important, son cours ne bouge presque pas. En revanche, AMD est le grand perdant de cette semaine, alors qu’aucune nouvelle négative n’est venue entacher ses promesses de croissance. Elle a perdu 3,5 % en fin de séance vendredi comme Nvidia (NASDAQ : NVDA).

Au contraire, elle ne cesse de gagner des parts de marché sur ses principaux concurrents Intel et Nvidia. Si l’entreprise paraît chère aujourd’hui, quand on regarde son PER par rapport aux bénéfices actuels, la vision change complètement si on se concentre sur des indicateurs plus avancés. Faut-il rappeler que les puces AMD équiperont la PS 5 et la Xbox qui sortiront dans la deuxième moitié de l’année ? Que l’entreprise projette 25 % de croissance ? Que sa technologie est en train de devenir bien meilleure que celle d’Intel ?

Conclusion, si l’entreprise plonge aujourd’hui, c’est que nous sommes sans doute repartis pour quelques jours de correction, voire pour un sell-off généralisé que la situation économique et sanitaire appellerait. AMD et Nvidia sont en effet devenues des valeurs de croissance par excellence et des indicateurs avancés du sentiment de marché. E.R.

Internet et numérique – 30 juin

mouvements valeurs internet bourse

Alors que le Nasdaq 100 parvient à se maintenir sur ses hauteurs, nous retrouvons cette semaine plusieurs entreprises déjà présentées dans ces colonnes.

Spotify (SPOT) a continué sur sa lancée cette semaine et progresse de nouveau de presque 10 %. Les actions sont ainsi passées de 185 $ à 265 $ en l’espace de deux semaines, portant sa capitalisation boursière à 50 Mds$, pour un chiffre d’affaires annuel en croissance de 30 % d’environ 7 Mds€ par an et toujours pas de bénéfices.

Le spécialiste de la publicité en ligne Criteo (CRTO) dévisse quant à lui de 13,48 % revenant à la valorisation qui avait précédé son envol voici quelques semaines. Le spécialiste asiatique du booking MakeMyTrip (MMYT) durement touché par la crise sanitaire perd également 12,17 % cette semaine.

Enfin, GoDaddy (GDDY), équivalent américain d’OVH, perd 12,24 % suite à l’annonce qu’il allait licencier-requalifier plus de 10 % de ses équipes. Solidement installée sur son cœur d’activité d’hébergeur et de registar (gestion des noms de domaine), l’entreprise, qui a fait son entrée en Bourse en 2015, cherche un nouveau souffle face à des solutions plus récentes comme celles de Shopify. E.R.

Biotechnologies – 1er juillet

mouvements valeurs biotechs bourse

Cryptomonnaies – 2 juillet

mouvements valeurs cryptos bourse

Wall Street flambe depuis le 29 juin et déborde d’un optimisme lié aux espoirs, sans doute exagérés, d’une reprise économique. Le S&P 500 a réalisé son meilleur trimestre en vingt-deux ans. On ne peut pas en dire de même pour le marché des cryptomonnaies, en proie à une stagnation presque ennuyeuse…

Cette situation doit d’abord nous rappeler qu’établir une corrélation entre les cryptos et les Bourses traditionnelles est souvent aléatoire.

En données hebdomadaires, le bitcoin aura très peu varié, 0,40 % de hausse et son indice de domination perd un infime -0,19 %.

Pour trouver plus d’agitation, il faut regarder du côté des altcoins, comme le jeton celsius (CEL) dédié à la plateforme de lending éponyme qui grimpe de 45 % en une semaine.

Mais on le sait, le calme ne dure jamais bien longtemps sur les cryptomonnaies… F.D.

Cannabis légal – 3 juillet

Retour à la case départ pour la biotech Zynerba Pharmaceuticals (ZYNE). Depuis un peu plus d’un mois, son action s’était évaluée régulièrement pour presque doubler de valeur… Elle s’est effondrée lundi dernier et a divisé sa valeur par deux suite à la présentation de l’étude clinique de son Zygel destiné à lutter contre le syndrome de l’X fragile.

Les résultats sont plus que décevants puisque non seulement le traitement n’est pas parvenu à atteindre son principal critère d’évaluation, mais les critères secondaires n’ont pas non plus été atteints. Cela veut-il dire que la carrière de cette biotech est finie ? Pas si sûr, d’autres évaluations pour le Zygel sont en cours dans le cadre de l’épilepsie et de l’autisme. E. R.

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire