Accueil Thématiques d'investissement L’oscilloscope : du 6 janvier au 10 janvier

L’oscilloscope : du 6 janvier au 10 janvier

par redaction

Semi-conducteurs – 6 janvier

Nouvelle progression cette semaine pour l’indice des semi-conducteurs. Le SOX gagne un peu moins d’un pourcent. Après s’être envolé au-dessus des 1880 en début de semaine, il a reculé comme l’ensemble du marché suite au meurtre du général iranien Soleimani.

Et c’est de nouveau Advanced Micro Device (AMD) qui impressionne avec une croissance de 6.77 %. Son action a ainsi atteint les 48,60 $. Voici désormais deux années que le fabricant de puces caracole en tête des valeurs de croissance. Au total, l’action a gagné 346 % en 3 ans [et les lecteurs fidèles de NewTech Insider ont pu réaliser une prise de bénéfice de près de 450 % puisque Ray avait senti cette tendance dès 2016.].

L’année 2020 s’annonce rayonnante car AMD a remporté plusieurs marchés aussi importants que symboliques en 2019, gagnant toujours plus sur son principal rival Intel (INTC) – voir notamment cet article pour comprendre les raisons de ce retournement. En effet, les prochaines générations de consoles PlayStation et Xbox utiliseront ses puces et les équipements haut de gamme de Microsoft, les Surface, basculent également vers ses processeurs.

Du côté des cartes graphiques également, AMD fait d’importants progrès et pourrait prendre des parts de marché au leader incontesté Nvidia.

Pourtant, avec un PER dépassant désormais les 240, il vaut sans doute mieux se méfier de ce champion des années passées. L’action vient d’ailleurs de dépasser ses niveaux record de 2001. Pourvu que ça dure… E. R.

Internet et numérique – 7 janvier

Biotechnologies – 8 janvier

Après avoir culminé aux environs de 3 880 points le 24 décembre, le Nasdaq Biotechnology Index (NBI) a rebondi contre cette résistance et est revenu hier à 3 745,2 rendant de nouveau 1% sur la semaine.

Du côté des performances respectives des composants du panier, c’est une semaine calme puisque qu’aucune action ne bouge de plus de 30 %. En revanche, du côté du portefeuille biotech qu’anime Ray Blanco dans son service Alerte Innovations, la semaine a été des plus profitables avec deux prises de bénéfices partielles d’un montant respectif de 185 % et 145 %, soit un total de 330 % pour fêter la nouvelle année ! E. R.

 

Cannabis légal – 9 janvier

L’indice du cannabis légal ne parvient pas à redécoller, même si une faible tendance haussière pourrait se dessiner. En effet, oscillant actuellement au-dessus des 110, devenu un véritable support, il marque des plus-bas de plus en plus hauts. Il est allé flirté avec les 120 au début du mois, lors de la légalisation dans l’Illinois le 1er janvier.

Du côté des évolutions juridiques aux Etats-Unis, nous avons également appris la confirmation de votes relatifs à la légalisation dans le Mississipi et le Dakota du Sud lors des élections de novembre 2020. Ils viennent s’ajouter à celui du New Jersey.

Deux autres nouvelles importantes pour le secteur sont tombées ces derniers jours.

D’une part, GW Pharmaceuticals, l’entreprise la plus importante dans le secteur des médicaments à base de cannabinoïdes, a commencé la vente de son Epidyolex au Royaume-Uni. Ce médicament, le premier à avoir été autorisé aux Etats-Unis, permet de traiter certaines formes d’épilepsie particulièrement sévères. Il devrait peu à peu devenir disponible partout en Europe.

D’autre part, la légalisation complète au Mexique se précise. En 2018, la prohibition a été déclarée inconstitutionnelle et 2020 sera l’année du passage d’une loi. C’est désormais une priorité pour le gouvernement et la réforme devra être menée avant le 30 avril. E. R.

La déclinaison européenne du premier médicament à base de cannabidiol autorisé par les autorités sanitaires européennes et américaines.

 

Cryptomonnaies – 10 janvier

Une nouvelle année débute pour le marché des cryptomonnaies. Le 3 janvier 2009, le premier bloc de la blockchain du bitcoin était créé. Onze année se sont écoulées depuis. Quelques 18,152 millions de blocs plus tard, la cryptomonnaie de Satoshi Nakamoto continue de tourner inlassablement.

La performance annuelle du bitcoin s’élève à plus de 90 % en 2019, loin devant les actifs classiques. Qu’en sera-t-il pour 2020 ?

Dans le viseur, le halving qui surviendra en mai prochain, pourrait contribuer à faire monter les cours, si tant est qu’il n’ait pas déjà été « pricé » (anticipé par les investisseurs). Mécaniquement, ce halving réduit de moitié la récompense par bloc miné et empêche donc l’inflation de la « devise ». Les précédents, en 2012 et 2016, n’ont pas généré une hausse immédiate, mais plusieurs mois ensuite.

L’histoire se répètera-t-elle ? La nouvelle décennie s’est en tout cas ouverte sur un beau breakout haussier de la première capitalisation, renouant succinctement avec le niveau des 8 000 $.

Du côté des altcoins, la situation est toujours plus difficile. Pour preuve, l’indice de dominance du BTC se maintient à des proportions élevées. F. D.

 

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire