Accueil Santé et BiotechBiotechnologie & pharma L’oscilloscope : 9 au 13 septembre

Semi-conducteurs – 9 septembre

mouvements valeurs semi-conducteurs bourse

Une nouvelle saisonnalité règne sur les marchés, et particulièrement sur le secteur des semi-conducteurs : le cycle de la guerre commerciale. Et cette semaine, Trump a une nouvelle fois réalisé une danse de la pluie salvatrice attirant le printemps sur les marchés. Ainsi, les investisseurs fêtent une possible résolution du conflit commercial entre la Chine et les Etats-Unis ! Résultat, le SOX gagne encore 4,21 % sur la semaine atteignant les plus-hauts d’avril dernier. Oui mais jusqu’à quand ?

cycle guerre commerciale us chine

Les semi-conducteurs sont également boostés par l’écoulement des stocks, qui pesaient sur les prix du marché, ce qui devrait permettre aux fabricants de renouer avec les bénéfices dans la deuxième partie de l’année et propulser les cours lors de la présentation des prochains résultats trimestriels.

A moins que nous ne repassions très vite à l’automne suite à un tweet de Trump ! E.R.

Internet et numérique – 10 septembre

mouvements valeurs internet bourse

Overstock.com (OSTK) est décidément la sensation du moment sur les Bourses américaines. Le marchand a encore gagné 29,20 % sur la semaine passée. La seule journée de lundi l’a propulsé de 15 %.

De son côté, Pinterest (PINS), le réseau social de collections d’images, a perdu 16,59 % sur la semaine sans que l’on comprenne trop pourquoi. Le début du recul de l’action correspond à l’annonce de mesures prises par la firme pour lutter contre les antivaccins et afficher des résultats en provenance d’institutions de santé reconnues comme l’OMS (Organisation mondiale de la Santé). Pour autant, l’entreprise introduite en Bourse en avril dernier à 19,00 $ présente toujours une plus-value de 48 %.

L’action avait bondi début août à l’annonce de résultats trimestriels encourageants. Pintesrest compte 300 millions d’utilisateurs mensuels actifs, génère un chiffre d’affaires d’environ 1 Md$, mais présentera toujours un résultat déficitaire en 2019. Le recul risque de durer. E.R.

Biotechnologies – 11 septembre

mouvements valeurs biotechs bourse

Deux étoiles filantes cette semaine dans notre suivi Biotech avec des progressions supérieures à 60 %.

Acadia Pharmaceuticals (ACAD) a annoncé qu’elle mettait fin plus tôt à son étude de Phase III du pimavansérine, une molécule destinée à lutter contre les psychoses liées aux maladies neurodégénératives. Les données statistiques ont en effet montré que le produit repoussait les rechutes de manière très significative dans de nombreuses affections, dont Alzheimer et Parkinson.

C’est un fait peu connu mais la maladie de Parkinson, deuxième maladie neurodégénérative la plus répandue qui touche 1 % des plus de 65 ans en France et 6,3 millions de personnes dans le monde, est parfois accompagnée d’épisodes psychotiques. La psychose est une perte de contact avec la réalité marquée par un besoin de le partager. Les personnes atteintes entendent des voix, voient des choses qui n’existent pas, souffrent de délires de persécution et ont du mal à maintenir une pensée rationnelle.

Le pimavansérine est déjà autorisée pour le traitement des hallucinations liées à la maladie de Parkinson sous le nom de Nuplazid et son utilisation pourrait être approuvée dès 2020 par la FDA pour d’autres cas où il n’existe actuellement pas de traitement. En revanche, le Nuplazid ne fonctionne pas pour les schizophrénies.

La croissance d’Endo Internatinonal (ENDP) quant à elle semble moins installée, mais elle pourrait être vertigineuse. Elle a annoncé le 6 septembre avoir rempli un document auprès de la FDA pour faire approuver un de ses médicaments, le Xiaflex (collagénase de Clostridium histolyticum), pour réduire la cellulite ! Le Xiaflex sert aujourd’hui à traiter la maladie de Lapeyronie et la contracture de Dupuytren. S’il était avéré que des injections de Xiaflex pouvaient réduire la cellulite, nul doute que la biotech serait promise à un très bel avenir ! E.R.

Cannabis légal – 12 septembre

mouvements valeurs cannabis bourse

Voici qui reflète parfaitement la dimension très spéculative des actions cannabis. Les plus fortes progressions de la semaine dernière – Namaste Technologies (N) et Dionymed Brands (DYME) se retrouvent cette semaine du côté des plus forts reculs. C’est souvent ce qu’il se passe avec les microcaps (la capitalisation de DYME, inférieure à 100 M$, est aujourd’hui à 28,71 M$). Alors que le marché se redresse, notons cependant que les reculs sont moins importants que les progressions de la semaine dernière. Seul l’avenir dira si ces entreprises peuvent faire monter leurs marques avec l’essor du marché.

Du côté des progressions, ce sont les bonnes nouvelles du côté de la Floride qui font remonter Liberty Health Science (LHS) et Trulieve (TRUL). En effet, il semble de plus en plus probable que le Sunshine State (Etat ensoleillé) légalise l’usage récréatif de la marijuana en 2020. Trulieve est le leader incontesté du secteur en Floride et Liberty Health parmi ses challengers.

Dernière minute : Aurora Cannabis (ACB) a présenté ses résultats hier soir. Le plus gros producteur de cannabis canadien a raté son objectif de 1,3 million de dollars canadiens, avec un chiffre d’affaires à 98,7 M$ sur le trimestre contre les 100 M$ annoncés. Surtout elle avait fanfaronné arriver à un EBITDA positif ce qui n’est pas le cas non plus. Résultat : l’action plonge de 10 % après la fermeture des cours.

La grande erreur d’Aurora Cannabis est d’avoir trop promis. Pourtant, la progression du chiffre d’affaires d’un trimestre à l’autre est de 52 % et tous les indicateurs de gestion vont dans le bon sens. L’attitude des investisseurs sur ce dossier aujourd’hui sera déterminante. E.R.

Cryptomonnaies – 13 septembre

Les bulls ont légèrement repris la main sur le bitcoin (BTC) après une percée hebdomadaire sous le cap symbolique des 10 000 $ dans la journée de mardi qui fut immédiatement rachetée.

Le contexte fondamental reste bon. A la suite de la réunion de la Banque centrale européenne (BCE), le 12 septembre, le quantitative easing (QE) va pouvoir continuer, et ce, à un rythme mensuel de 20 Mds€.

La situation économique est donc loin d’être meilleure. La planche à billets ne fait qu’affaiblir davantage l’euro, mais réjouit, pour un temps, les investisseurs en Bourse, qui pouvait se féliciter de voir hier, le CAC40 dans le vert.

Au niveau européen, la recherche de valeurs “refuge” ou alternatives comme le bitcoin pourrait donc s’estomper un moment… mais c’est sans compter le rendez-vous avec la Fed le 18 septembre prochain.

 

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire