Accueil Internet & CommunicationsIndustrie du jeu vidéo [L’oscilloscope S45 Gaming Business] Résultats à gogo et money money pour tous !

[L’oscilloscope S45 Gaming Business] Résultats à gogo et money money pour tous !

par Arthur Toce
gaming-business

[Le marché du gaming explose. Les chiffres du secteur le prouvent. Les résultats des éditeurs de jeux vidéo aussi. C’est la troisième fois cette année que Newzoo revoit ses chiffres à la hausse. Nous sommes bien en présence d’une mégatendance que rien ne semble pouvoir arrêter. Au contraire…]

Nintendo (JPY : 7974) est toujours au top ! La descente de Mario Kart Live : Home Circuit vers la fin du top 10 est compensée par la reprise de Mario Kart 8 Deluxe. C’est un véritable rouleau compresseur et les résultats trimestriels, tombés hier, soir le prouvent.

mouvements ventes jeux video

Les ventes sont en croissance de 73,3 % ! Et le résultat net de 243,6 % ! Rendez-vous compte ! Quelle big cap est capable de présenter des progressions pareilles ? Je ne vois guère qu’Apple à sa grande époque… Et Nintendo se paye même le luxe de relever son dividende (qui passe à 1 260 yens, contre 1 090 en 2020) et toutes ses prévisions de ventes :

  • de 19 millions de consoles vendues à 24 millions ;
  • de 140 millions de jeux à 170 millions !

Et ce sont des chiffres crédibles avec encore plus de 450k consoles vendues cette semaine. Nintendo continue à engranger les millions.

mouvements ventes consoles

Ce qui est nouveau dans ces résultats, c’est la partie “mobile”. Nintendo était structurellement faible sur les jeux sur mobile, ce qui en faisait une entreprise très cyclique sensible à son calendrier de sortie de jeux et de consoles. Il semble que les choses évoluent dans le bon sens de ce côté-là : les ventes de jeux sur mobile ont progressé de 33,9 %.

Plus que jamais Nintendo, comme les marques du luxe, nous montre la puissance d’une marque et d’un univers !

Résultats de Take Two : du cash à gogo !

take two chiffres

La hausse peut sembler faible sur le deuxième trimestre, mais c’est en grande partie car Take Two (NASDAQ : TTWO) n’avait pas de gros lancements. En revanche, il est notable que le Recurrent Spending (en bleu sur les graphiques) dépasse partout la moitié du chiffre et que le principal canal de ventes est le online (en gris sur les graphiques).

Il faut bien comprendre que ce basculement vers les ventes online, permet aux éditeurs de jeux vidéo de couper certains coûts de production et de gestion du produit physique, ce qui améliore leurs marges. Mieux encore, certains revendeurs digitaux prennent une marge plus faible que les retailers classiques comme GameStop. C’est en partie ce qui permet à Take Two de faire le plein de cash.

Electronic Arts (EA) : peut mieux faire

Dans un univers où tout le monde explose ses métriques, EA, qui ne dépasse que légèrement ses objectifs, fait figure de petit joueur. Cela peut sans doute s’expliquer par la sortie tardive de Madden NFL ainsi que les ventes en demi-teinte de FIFA 21. Cependant, EA a tout de même publié de bonnes choses : la partie “services” du groupe explose. Notamment du côté des “live services”… On parle ici d’améliorations de jeu principalement cosmétiques (des “skins”). Eh bien ces des live services commencent à vraiment peser sur les comptes.

Activision Blizzard (NASDAQ : ATVI) avait également explosé ses objectifs grâce à ses ventes additionnelles dans Call Of Duty.

graphes live services

L’univers du jeu vidéo bouge vite

Zynga (NASDAQ : ZNGA) a également publié de très bons résultats avec un chiffre d’affaires en hausse de 46 % et surtout un nombre d’utilisateurs actifs tous les jours en hausse de 53 % à 31 millions.

Tencent (HKG : 0700) a subi les foudres des autorités indiennes avec de nombreuses interdictions, dont le retrait de son jeu mobile PlayerUnknown’s Battlegrounds (PUBG pour les intimes). Toutefois, cela ne freine pas son entrain et le géant chinois a investi 25 M$ dans Lockwood Publishing qui éditait Avakin Life.

En France, DontNod (CAC40 : FR0013331212), éditeur de jeux AA, annonce vouloir passer en direct et non plus par des partenaires pour publier ses jeux. L’objectif est de court-circuiter les intermédiaires pour capter plus de valeur sur ses créations.

Newzoo confirme que le marché explose !

marché gaming

Tous les éditeurs vont dans le bon sens parce que le marché explose. C’est la troisième fois cette année que Newzoo revoit ses chiffres à la hausse. Pour 2020, la projection est désormais de 175 Mds$, soit une progression de 20 % !

Mais, surtout, le spécialiste du marché du jeu vidéo revoit également les chiffres à long terme. On ne voit plus 2020 comme une année exceptionnelle bénéficiant des confinements avec une année 2021 en recul. Désormais, on pense que la progression va continuer en 2021.

Nous sommes bien en présence d’une mégatendance qui bénéficie en plus du passage aux ventes digitales. Si les premières années sont souvent compliquées, plus on avance, plus ces changements ont tendance à agrandir le marché.

Et je ne vous parle même pas du gaming-as-a-service (GaaS) qui arrivera comme relais de croissance en 2022-2025 et qui va littéralement faire exploser le secteur. Même le passage de la vente à l’unité vers le modèle d’abonnement, qui a d’abord tendance à faire reculer les ventes, contribue à les faire exploser quand il finit par s’imposer.

C’est vous dire si les titans du jeu vidéo auront une incroyable valeur dans le monde de demain avec de forts cash flow, une capacité à prévoir leur chiffre d’affaires (grâce au modèle de l’abonnement) et une rentabilité accrue. Oui, les PER vont s’envoler !

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire