Accueil Innovation et vie quotidienne Oubliez Apple ! Il y a d'autres moyens de profiter de la révolution mobile

Oubliez Apple ! Il y a d'autres moyens de profiter de la révolution mobile

par admin

▪ La semaine dernière, Apple a lancé la dernière version de sa très populaire tablette. Son nouvel iPad améliore des caractéristiques déjà présentes dans les produits Apple existants. Les évolutions sont : une meilleure résolution de l’affichage, l’intégration des échanges sans-fil en 4G et une version réduite de Siri — l’assistant de reconnaissance vocale intégré pour la première fois dans le précédent iPhone.

L’entreprise Apple a réussi un beau coup lorsqu’elle a lancé pour la première fois l’iPad et l’iPhone. Toutefois, il sera difficile de faire mieux que les lancements réussis de ces produits et de leurs versions suivantes. S’il ne fait pas de doute qu’Apple a déjà élaboré une feuille de route pour lancer ses futures évolutions de produits, son fondateur visionnaire, Steve Jobs, n’est plus à la barre.

Jobs était intimement impliqué dans le développement des produits Apple. Il possédait le génie d’anticiper ce que ses clients pourraient désirer avant même qu’ils en aient conscience. Actuellement, Apple lance les produits que l’esprit fertile de Jobs avait déjà rêvés.

▪ Qu’arrivera-t-il lorsque cette source sera tarie ?
C’est là le signe qu’Apple est en train de perdre du terrain par rapport à ses concurrents. L’année dernière, par exemple, Samsung a dépassé Apple comme premier vendeur de smartphones au monde.

Sur le marché des tablettes, la part d’Apple a également diminué. Ainsi, en 2010, l’iPad représentait plus de 94% du marché ; vers le milieu de l’année dernière, elle avait chuté à 70% ; aujourd’hui, Apple ne représente plus que 58% de parts de marché.

Une grande partie de ces parts de marché perdues a été récupérée par un groupe d’entreprises utilisant la plate-forme Android de Google. Comme dans la fable, je m’attends à ce que la tortue Android finisse par dépasser le lièvre Apple sur le marché des tablettes.

Microsoft piaffe également d’impatience pour entrer sur ce marché. Sa prochaine version de Windows fonctionnera sur tablettes et smartphones. J’ai eu l’occasion de tester une première version du nouveau système d’exploitation au Consumer Electronics Show en janvier dernier et je l’ai trouvé impressionnante.

Pendant ce temps, Apple surfe encore sur la vague de ses succès passés. Aujourd’hui, c’est la plus grande entreprise au monde en terme de capitalisation boursière. La question à 500 milliards de dollars est de savoir si oui ou non Apple peut continuer à croître au même rythme que par le passé.

A mon avis, Apple s’approche de la phase de ralentissement de sa courbe de croissance et sa croissance future sera plus modeste. A ce stade, même les nouveaux produits, comme Apple TV, ne contribueront que modestement à la croissance globale.

▪ Les alternatives à Apple
Si je m’attends certainement à ce que le marché de l’informatique mobile continue de croître, je pense qu’il existe de meilleures façons d’y investir que de choisir Apple. Aujourd’hui, Apple est valorisée pour un niveau de perfection. Toutefois, même si Apple trébuche, le marché du mobile va continuer de croître.

Un des thèmes d’investissement que j’ai mentionné dans ma lettre d’information, New Tech Insider, est d’acheter des fournisseurs de technologie mobile, dont les principaux fournisseurs d’Apple. TriQuint Semiconductor, par exemple, en est un. TriQuint fabrique les composants électroniques radio nécessaires pour qu’un terminal mobile se connecte à des réseaux sans fil. Même si un concurrent d’Apple vole sa part de marché, TriQuint aura l’opportunité de vendre à cette entreprise à la place.

Il ne faut pas non plus oublier tous les composants sans fil pour les services de données mobiles qu’Apple et les autres créent. Nous sommes actuellement a un moment critique sur les capacités de la donnée sans fil. Les opérateurs des communications sans fil comme Verizon, AT&T et Sprint préparent des plans sur les données illimitées en réponse à un trafic trop important à gérer. A présent, ces entreprises font payer des frais supplémentaires à partir d’un certain niveau de données.

Naturellement, les consommateurs détestent cela. Lorsqu’ils déboursent des centaines de dollars pour un dispositif puissant sans fil comme le nouvel iPad, ils veulent pouvoir l’utiliser autant qu’ils le souhaitent. Ils veulent pouvoir surfer sur la Toile, télécharger des applications et voir des vidéos en haute définition.

Les sociétés technologiques qui aident les opérateurs sans fil à résoudre les limites de capacité de la bande passante seront très demandées dans cet environnement.

Les actions Apple ont gagné plus de 500% au cours des cinq dernières années. Aujourd’hui, il existe de meilleurs moyens de tirer profit de la révolution mobile.
[NDLR : Ces moyens, Ray Blanco et Patrick Cox les explorent pour vous dans leur lettre d’information spécialisée dans les nouvelles technologies : pour tout savoir, continuez votre lecture…]

Première parution dans la Chronique Agora le 23/04/2012.

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire