Accueil A la une Plus que Netflix, c’est Nintendo qui devrait trembler de l’annonce d’Apple

Plus que Netflix, c’est Nintendo qui devrait trembler de l’annonce d’Apple

par Arthur Toce
OPA nintendo apple

Après Google avec Stadia, voici l’heure d’Apple Arcade, le service de cloud gaming d’Apple. Mais contrairement à Stadia, qui demeure bien vague sur son dispositif, Apple est très clair sur sa plateforme, même si on en ignore encore le prix mensuel. Et celle-ci devrait faire peur à bien des acteurs !

“Eat all you can” en famille

Le principe de Google Arcade est le même que celui de Netflix : eat all you can ! Un abonnement mensuel pour une consommation illimitée de jeux ! Le service d’Apple sera donc garanti sans publicités et sans achats intégrés au jeu. Il sera également possible de jouer hors connexion.

Apple Arcade annonce être adapté “pour une famille de six personnes“. Ce serait donc le seul service de cloud gaming actuel à mélanger des jeux en streaming, des jeux jouables en local et ce sur plusieurs écrans en simultanée.

On comprend assez vite qu’Apple ne vise pas l’univers des “hardcore gamers” et des jeux premium très gourmands en ressource, mais plutôt celui des familles et du “casual gaming”, l’univers qui fut pendant longtemps la forteresse imprenable de Nintendo. Même si depuis l’émergence des jeux sur mobiles, cette forteresse s’effrite peu à peu, elle demeure bien imposante.

player segmentation

La segmentation de NewZoo pour le mobile et les PC/consoles entre “casual gamers” (joueurs occasionnels), “avid gamers” et “lifestyle gamers” qu’on pourrait regrouper dans la catégorie des “hardcore gamers”. Pour un point sur la révolution du cloud gaming, suivez le lien. Crédits : NewZoo.

C’est un positionnement stratégique bien senti pour plusieurs raisons :

  • les services en ligne de Nintendo sont d’assez mauvaise qualité ;
  • Nintendo intègre de plus en plus de contenus payants en plus du prix des jeux (le fameux DLC – downloadable content ou contenu téléchargeable) ;
  • la Switch est techniquement faible !
  • le SDK (base de programmation qui sert au développement des jeux) de la Switch n’a toujours pas réussi à attirer les gros éditeurs sur la console car il est jugé trop lourd et complexe.

Tremble Mario Bros, la pomme risque bien de te croquer

De son côté, Nintendo est en difficulté, même si la Switch se vend bien.

marché des consoles

Le marché des consoles de salon et portables sur les trois dernières années en nombre d’unités vendues. Source : VGchartz.com.

On voit bien sur l’année 2018 que la Switch – qui est une console hybride, une “console de salon portable” – a totalement cannibalisé la 3DS. Celle-ci prise entre une Switch “portable” et des smartphones nomades est en train de mourir.

Avec sa proposition Arcade, Apple pourrait taper Nintendo là où ça fait mal en anéantissant le segment 3DS tout en venant rogner le marché de la Switch. Le service d’Apple, en plus d’être compatible avec tout appareil Apple (iPhone, iPad, Mac, Apple TV…), offre à l’utilisateur toute latitude pour jouer en famille a différents jeux et sur différents canaux – le grand écran de la télé comme un appareil portatif.

Beaucoup d’avantages pour Apple :

  • la taille du parc machines existant est énorme. Tous les détenteurs d’un appareil Apple assez récent sont potentiellement des clients. Cette force de frappe attirera forcement des éditeurs ;
  • la qualité graphique des productions peut être excellente grâce aux capacités de streamer une partie du jeu ;
  • le fait d’annoncer qu’il n’y aura aucun contenu supplémentaire payant rend la proposition unique dans l’univers du gaming et attirera forcément des joueurs et des parents.

Apple annonce aussi un catalogue avec par exemple les licences LEGO ou des créations originales et exclusives Apple Arcade, comme celle développée par Hironobu Sakaguchi, un des créateurs de Final Fantasy. Ceci est du contenu premium essentiel dans la bataille qui s’annonce et Apple l’a très bien compris en communiquant principalement sur ce point.

… à moins qu’on ne puisse vous marier…

On comprend vite que le seul atout de Nintendo face à Apple, c’est l’amour indéfectible qu’ont certains joueurs pour l’inventeur de la console et la puissance de ses licences connues dans le monde entier : Mario, Luigi et leur bande jouissent d’une immense popularité.

Pourtant, je vous rappelle que toute entreprise peut mourir et même mourra un jour !

Nintendo n’a jamais su faire sa transition. Le Japonais s’enferme dans son positionnement unique, ni hardcore gamers, ni 100 % casual. Et il se paye même le luxe de complètement rater le passage vers le segment online et les mobiles !

On pourrait même imaginer qu’Apple absorbe Nintendo selon une rumeur persistante. Les gains seraient considérables et permettraient de basculer la licence Nintendo d’un système de vente “one shot” à celui par abonnement. Comme je vous l’ai dit, ce mode d’accès augmente grandement la taille du marché ! De plus, certaines licences de Nintendo permettraient à Apple de pousser ces premiers pions dans le marché d’avenir de l’e-sport.

Apple Arcade plus disrupteur que Google Stadia

Au final, entre l’annonce d’Apple et celle de Google, je trouve celle d’Apple beaucoup plus pertinente, étant entendu qu’il ne vise pas du tout le même marché. Là où Google communiquait puissance machine, Apple se concentre sur les contenus.

En plus, je doute de la solution full streaming de Google car je ne crois pas que les réseaux data soient prêts. En revanche, je trouve l’annonce d’Apple vraiment bien pensée. Elle a, à mon avis, un pouvoir de disruption bien plus élevé et risque de faire bouger les parts de marché beaucoup plus vite.

Mario mangera-t-il bientôt des pommes ? La suite au prochain épisode !

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

1 commentaire

truth 7 avril 2019 - 18 h 52 min

Alors en fait
1. Apple Arcade n’a rien à voir avec du Cloud Gaming, et ils n’ont pas annoncé de streaming où que ce soit le postulat de départ est faux. C’est juste un abonnement permettant de jouer à des jeux en les téléchargeant comme ce qu’on fait depuis toujours.
2. Si la switch est techniquement faible, elle reste bien plus performante que n’importe quel appareil mobile Apple (pour beaucoup moins cher).
3. Le SDK n’est pas complexe, et des gros développeur comme Ubisoft et EA ont déjà publié sur la switch. Le catalogue Nintendo Switch est majoritairement composé de jeux de studio indépendants. Si autant de petites équipes y arrivent, c’est bien la preuve que ce n’est pas ce qui fait fuir les grosses équipes.
4. Ça fait des années qu’on nous dit que les jeux mobiles vont signer l’arrêt de mort de jeux consoles et PC. Ce n’est absolument pas le même marché. Les deux s’entrecoupent à peine, et aucun n’a empêcher l’autre de continuer à grossir régulièrement. On ne peut comparer des jeux nintendo qui en général offre une profondeur dans l’art du gameplay et des dizaines ou un centaine d’heure de jeu à des jeux qu’on tripote pendant qu’on est sur le cabinet ou dans les transports. Les deux sont généralement compatibles, et c’est plutôt Nintendo qui vient s’incruster sur le marché d’Apple que l’inverse.
5. Je ne vois pas en quoi un nouveau produit nintendo cannibalisant un autre produit nintendo qui est sur le marché depuis presque 9 ans annoncerait qu’une marque qui n’est même pas dans votre tableau va prendre le dessus sur un marché qu’il n’a jamais investi.
6. Apple Arcade plus disrupteur que Google Stadia Donc Apple annonce un abonnement plutôt qu’un paiement individuel (dont on n’a pas idée du prix) et est plus disrupteur que les innovations technologique de streaming affranchissant tout utilsateur d’appareil onéreux. Mais alors tous les journaux des kiosques qui proposent un abonnement pour consulter tous leurs articles plutôt que d’acheter le journal de temps en temps sont bien avant-gardiste face à apple. C’est exactement le même principe. Avec moins d’innovation technique.
7. Pour finir, Nintendo a déjà testé le streaming sur sa console, seulement au Japon, avec assassin”s creed odyssey. Donc ils ont autant d’avance sur le sujet que les autres, voir plus, puisque c’est les seuls qui ont fait des test effectifs auprès du public (même s’il l’ont prudemment restreint).
Mais enfin, c’est vous l’expert après tout.

Reply

Laissez un commentaire