Accueil Internet & Communications Pourquoi le métavers est la prochaine grande évolution d’Internet

Pourquoi le métavers est la prochaine grande évolution d’Internet

par Ray Blanco
investir metavers Internet

[Un univers parallèle qui reproduirait le nôtre à l’identique, mais de manière dématérialisée (et immersive) sur Internet ? C’est de la science-fiction ! Eh bien oui, mais plus pour très longtemps… Le métavers arrive. Et il s’apprête à bouleverser la manière dont nous travaillons et dont nous nous divertissons. C’est la prochaine grande évolution d’Internet. Cela devrait libérer énormément d’innovations et de créativité, générant au passage d’immenses fortunes pour les innovateurs, les créateurs et, bien sûr, les investisseurs…]

Je vous en parlais rapidement dans l’une de mes dernières actus techs : la course au métavers est lancée. C’est le nouvel Eldorado des GAFAM. Cette course est déjà bien entamée. Bien entendu, elle oppose d’abord les GAFAM entre eux – Facebook, Apple et Microsoft en tête. Mais d’autres challengers sont en embuscades… Notamment, les big techs du hardware et du gaming…

En vérité, tout cela est tout simplement énorme. Et passionnant aussi. Mais nous n’en sommes qu’aux prémices… Voilà pourquoi le sujet a toute sa place dans ces colonnes. C’est un fait, ce monde numérique parallèle s’apprête à générer des fortunes colossales, ici, dans le monde réel… Et je vais vous expliquer pourquoi dans les lignes qui suivent.

La science-fiction d’abord !

Actuellement, bon nombre d’observateurs, moi y compris, estiment qu’il s’agit-là de la prochaine grande tendance technologique. La prochaine grande évolution du world wide web. Internet. Pourtant, il y a peu, ce concept était cantonné à la science-fiction…

Le métavers est la prochaine grande évolution du world wide web

En effet, le concept d’existence dématérialisée entièrement réaliste remonte au moins à Tron – ce film culte de science-fiction sorti en 1982. (Pour autant, je suis sûr qu’il remonte probablement encore plus loin.)

Aujourd’hui, l’institut des ingénieurs électriciens et électroniciens (Institute of Electrical and Electronics Engineers) définit le métavers comme « un environnement de synthèse composé d’espaces virtuels contenant des objets, des habitants et leurs relations, et existant dans un temps virtuellement défini. »

Quant à Matthew Ball, ex-responsable des contenus chez Amazon, il le définit comme « un univers synchrone, permanent et vivant, qui recouvre à la fois le monde physique et le monde numérique, avec une totale inclusion. »

En fait, le terme « métavers » provient d’un roman de science-fiction de Neal Stephenson, Snow Crash [NDLR : Le Samouraï virtuel, pour la version française], de 1992. Cette même année, Internet commençait à peine à monter en puissance, et seuls quelques millions d’utilisateurs y accédaient par des lignes commutées (modem relié à une ligne téléphonique), ce qui était extrêmement lent.

Beaucoup de gens n’avaient encore jamais entendu parler de cette technologie (Internet donc). Mais les investisseurs et les innovateurs ont réussi à se bâtir des fortunes colossales à mesure que le réseau mondial accélérait pour atteindre son niveau actuel… Pour rappel, il frôle aujourd’hui les cinq milliards d’utilisateurs humains.

Le métavers, en revanche, existait uniquement dans le royaume de l’imaginaire. La technologie n’existait pas (tout simplement). Mais, comme cela s’est produit pour Internet dans les années 1990, la technologie nécessaire est presque assez bonne, désormais, pour permettre une adoption massive par le grand public.

Et à présent, le métavers est bien plus proche de la réalité que de la science-fiction.

2030 : tous dans le métavers !

Les puces informatiques ne cessent de rétrécir, d’être meilleur marché, plus puissantes et économes en énergie. Les réseaux informatiques sont de plus en plus rapides et bon marché, ce qui facilite le transfert de gros volumes de données d’un emplacement géographique à un autre. La technologie des écrans d’ordinateur, elle aussi, ne cesse d’améliorer le rendu réaliste autorisant des expériences numériques réellement immersives.

A ce stade, ce n’est plus qu’une question de temps avant que nous n’interagissions avec nos collègues au sein d’un bureau virtuel, de la même manière que l’on peut jouer en réseau, mais de façon beaucoup plus immersive. Il en ira de même pour les jeux vidéo, bien sûr.

D’ici 2030, nous travaillerons dans le métavers…

Nous sommes des millions à avoir adopté le télétravail durant la crise du COVID-19, et des millions de personnes ne retourneront pas physiquement au bureau… Selon PricewaterhouseCoopers, des millions de personnes ne travailleront plus seulement en ligne via des vidéos en 2D, des communications basées sur la voix et le texte. D’ici 2030, nous travaillerons dans le métavers…

Statista (fournisseur d’études de marché) prévoit que le marché de la réalité virtuelle et de la réalité augmentée aura grimpé aux alentours de 300 Mds$ en 2024, et donc décuplé par rapport à cette année. Mais, vous vous en doutez, la réalité virtuelle et la réalité augmentée ne sont que des sous-parties du phénomène que représente le métavers…

Des perspectives enthousiasmantes

La transformation économique du métavers dépassera nos espaces de travail. Les réseaux sociaux et le divertissement seront bouleversés également, et des choses que nous n’imaginons même pas encore vont apparaître.

À l’échelle économique, le métavers sera énorme. Jensen Huang, le P-DG de Nvidia, a déclaré que « le métavers sera une nouvelle économie bien plus vaste que notre économie actuelle ».

On dit que le métavers est la prochaine version d’Internet, et qu’à l’image de l’Internet d’origine, il devrait libérer énormément d’innovations et de créativité, générant ainsi d’immenses fortunes pour les innovateurs, les créateurs et – bien sûr – les investisseurs.

Des choses que nous n’imaginons même pas encore vont apparaître

Il faudra certainement énormément de travail pour que cette technologie décolle et arrive sur le marché… Des sociétés telles qu’Apple et Facebook investissent déjà énormément dans le secteur. Ainsi que les fabricants de puces informatiques comme Nvidia. Et même les fabricants de verre feront partie de l’écosystème du métavers. Des verres innovants seront nécessaires, dans la composition des casques utilisés pour accéder au métavers.

En fait, il existe déjà de nombreuses manières d’investir dans le métavers, que ce soient les infrastructures technologiques nécessaires à sa réalisation, les appareils de grande consommation que nous utiliserons, les plateformes de logiciels et outils qui permettront de le bâtir ou les applications qui fonctionneront dessus. Alors restez à l’affût des nouvelles concernant le métavers. Nous allons énormément couvrir ce domaine.

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

1 commentaire

Magdelaine 23 octobre 2021 - 15 h 48 min

Ou trouver une Bonne documentation pour des nuls sur les metavers?

Reply

Laissez un commentaire