Accueil Energies et transports Puces électroniques : la pénurie qui inquiète les Etats-Unis

Puces électroniques : la pénurie qui inquiète les Etats-Unis

par Ray Blanco
pénurie puces électroniques secteur automobile

[Tension sur les semi-conducteurs ! Aux Etats-Unis, la pénurie actuelle de puces menace le secteur automobile. Le gouvernement Biden s’est donc saisi du sujet. Entre plan de financement et relocalisation, Washington veut reprendre la main sur la production. Un contexte particulièrement haussier pour les fabricants de composants électroniques…]

40 % du coût d’une voiture neuve correspond aux puces électroniques

Aux Etats-Unis, la pénurie de puces électroniques est parvenue jusqu’à la Maison-Blanche… La demande, toujours grandissante, a dépassé l’offre, menaçant ainsi de déstabiliser la production automobile américaine. Les voitures sont devenues de vraies petites plateformes high-tech, exigeant des milliers de dollars de composants électroniques. Et ces derniers pèsent 40 % du coût d’une voiture neuve…

Clairement, cette pénurie de puces est une mauvaise nouvelle pour les constructeurs automobiles. Ford a déclaré que cela pourrait réduire sa production de véhicules jusqu’à 20 %… Et GM est également sous pression. La production des usines, dans certains cas, a été arrêtée en attente des arrivages de puces… La tension monte.

Pénurie de puces : le plan Biden

De fait, le gouvernement Biden a décidé de se saisir du sujet et vient tout juste de demander au Congrès un plan de financement de 37 Mds$ pour garantir l’approvisionnement des Etats-Unis en puces électroniques.

Biden a également signé un ordre exécutif ordonnant l’examen des composants cruciaux utilisés dans les véhicules – comme les puces et les batteries. Cet examen identifiera les mesures à prendre afin de traiter les vulnérabilités constatées pour ces approvisionnements.

La relocalisation est envisagée

L’une des solutions pourrait être de relancer la production des semi-conducteurs aux Etats-Unis. Elle a été entièrement délocalisée au cours des dernières décennies mais commence à revenir. Certains des plus grands producteurs de puces au monde annoncent qu’ils vont relocaliser leurs activités outre-Atlantique.

Par exemple, TSMC a fait part l’an dernier d’un accord de 12 Mds$ visant à ouvrir une usine dans l’Arizona. Courant février, Samsung a fait une annonce semblable concernant une usine à 17 Mds$, probablement située à Austin au Texas.

Un contexte haussier pour le secteur des semi-conducteurs

C’est un environnement très haussier, pour les fabricants de puces électroniques et d’équipements de production de puces tels qu’ASML (NASDAQ : ASML). Ces nouvelles usines américaines exigeront les meilleurs équipements de production. Or, ASML est le seul acteur du secteur à disposer d’une nouvelle génération de machines de lithographie extrême ultraviolet (EUV), nécessaires à la production de ces puces.

C’est un environnement très haussier pour les fabricants de puces électroniques

ASML gagne de l’argent avec ces machines qui coûtent 120 M$ l’unité. Sa technologie est si avancée que ses exportations vers la Chine – qui les veut à tout prix dans sa démarche visant à dominer le marché mondial du semi-conducteur – sont bloquées.

La pénurie de puces automobiles est également un environnement très positif pour les fabricants de semi-conducteurs qui gèrent leurs propres usines de production. C’est le cas de NXP Semiconductors (NASDAQ : NXPI), par exemple. C’est le plus grand fabricant de puces automobiles du monde. Plus les voitures deviennent high-tech, plus on utilise de puces, et plus c’est porteur pour NXP.

Clairement, plus cette tension persistera, plus il y a d’opportunités à saisir dans le secteur. N’oublions pas que la révolution énergétique repose, elle aussi, sur les puces et les semi-conducteurs…

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire