Accueil Thématiques d'investissement Quand Twitter fait plonger Tesla

Quand Twitter fait plonger Tesla

par Ray Blanco
Tesla Twitter

Avec sa tentative de rachat de Twitter, dont personne ne sait encore si elle va vraiment aboutir, Elon Musk a surtout fait peur à une partie des investisseurs de sa principale entreprise, Tesla. En effet, le sort de cette acquisition pourrait avoir un impact important sur le constructeur automobile, à cause d’un financement un peu complexe… 

Comme vous le savez certainement, Elon Musk est toujours aux prises avec son offre de rachat du très populaire réseau social Twitter Inc. (NYSE : TWTR)

Cela a fait la une de toutes les chaines de télévision financières et grand public, et quelque chose de nouveau se produit presque quotidiennement.

Musk conteste plusieurs politiques menées par Twitter, la plus saillante étant le pourcentage de faux comptes/comptes spams. A ce jour, l’opération est suspendue et on ne sait pas trop comment cela va se terminer.

Considérant toute cette confusion, il est logique que les employés de Twitter aient du mal à conserver un esprit positif, au bureau, mais ils ne sont pas les seuls à être perturbés par cette acquisition.

Des fans inquiets

Dernièrement, les fidèles investisseurs de Tesla Inc. (NASDAQ : TSLA), l’entreprise de Musk, s’interrogent, eux aussi.

Pour racheter Twitter, Musk a engagé une part importante de ses propres capitaux, mais également souscrit des prêts de plusieurs milliards de dollars auprès de différentes banques en se servant de ses actions Tesla comme collatéral.

Or depuis le 1er avril, le premier constructeur de véhicules électriques a perdu près de 30% de sa valeur, face aux aléas entourant cette très médiatique opération de rachat de Twitter menée par Musk.

Beaucoup d’investisseurs craignent que le dirigeant de Tesla ne se soit un peu trop endetté

Cette situation soulève des inquiétudes et des interrogations chez les investisseurs, et même chez les fans de Musk. Il semblerait que beaucoup d’investisseurs craignent que le dirigeant de Tesla ne se soit un peu trop endetté.

Il n’est pas rare que des personnalités aussi productives qu’Elon Musk s’impliquent dans de multiples entreprises et start-up. Il dirige par ailleurs l’entreprise spatiale SpaceX, participe au lancement d’une entreprise de forage de tunnels (The Boring Company) et à celui d’une startup spécialisée dans les neurosciences, qui développe des implants cérébraux.

Mais face à cette récente tentative de rachat de Twitter, certains partisans de Tesla se demandent s’il ne va pas s’éparpiller.

Musk reste engagé

A l’occasion d’un récent rebondissement dans cette affaire, Musk a déclaré qu’il n’avait plus l’intention de s’appuyer autant sur des prêts sur marge garantis par des actions Tesla, pour financer l’acquisition. Il a poursuivi en indiquant qu’à la place, il avait engagé de nouveaux titres, et qu’il recherchait d’autres soutiens extérieurs.

Dans les deux cas, l’opération Twitter continue de baigner dans l’ambiguïté.

A ce stade, personne ne sait si elle va aboutir ou non, même si Musk a tweeté qu’il demeurait engagé dans cette acquisition, avec peut-être encore d’autres négociations.

De plus, pour couronner le tout, Elon Musk vient d’annoncer qu’il allait licencier 10% de l’effectif de Tesla ce matin, car il avait un « mauvais sentiment sur l’économie ».

Pas sûr que ce soit le genre de nouvelles capables de sortir Tesla de sa tendance baissière.

cours actions Tesla

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire

×

Powered by WhatsApp Chat

× Comment puis-je vous aidez ?