Accueil Energies et transports Quel avenir avec les véhicules électriques ?

Quel avenir avec les véhicules électriques ?

par Ray Blanco
futur voitures électriques

[La Norvège a interdit la production et la vente de voitures à essence. C’est le troisième pays ayant acheté le plus de Tesla au monde, à l’heure actuelle. Le territoire compte le plus grand nombre de véhicules électriques par habitant. Le futur est déjà là. Pour s’en rendre compte un petit détour en terres vikings suffit… Et sans DeLorean !]

Le secteur des véhicules électriques (VE) est compliqué à appréhender. Il faut dire qu’il a rencontré quelques passages à vide ces dernières années. Puis, force est de le reconnaître, aussi, Tesla (NASDAQ : TSLA) monopolise un peu trop le devant de la scène. Et pas toujours pour les bonnes raisons.

Pour autant, mon collègue Etienne Henri le dit, c’est l’un de ses secteurs préférés pour investir en 2021 – il vous explique tout ici dans son top 3 des secteurs à très fort potentiel.

Si 2021 devrait signer le grand retour des VE sur le devant de la scène. De mon côté je me suis posé une question toute bête : à quoi ressemble l’avenir en termes de VE ?

Pour le découvrir, je me suis tournée vers un pays situé – pour moi – de l’autre côté de l’océan Atlantique : la Norvège. Le pays, avec ses vastes réserves de pétrole et ses fjords à couper le souffle, a pratiquement totalement intégré les véhicules électriques dans sa société, même dans les plus petites agglomérations.

Petit détour norvégien vers le futur

L’un de mes contacts, qui vit juste en dehors d’Oslo, m’a dernièrement téléphoné pour discuter des tenants et aboutissants d’un quotidien évoluant autour des VE, et comment ils ont été adoptés.

J’ai pu lui poser toutes les questions qui me passaient par la tête. Aussi, aujourd’hui, j’ai décidé de vous partager ce qui est ressorti de notre entretien.

Je vous propose donc un petit voyage vers le futur… mais sans DeLorean !

RB : Comment la Norvège a-t-elle intégré les VE dans sa société ?

C’est vraiment venu du haut vers le bas (“top down”). 

La Norvège est le troisième pays ayant acheté le plus de voitures Tesla, dans le monde, derrière la Chine et les Etats-Unis. Et nous possédons le plus grand nombre de VE par habitant. 

L’infrastructure est assez incroyable. Presque toutes les villes – même les hameaux de 50 personnes – vont équiper 33 % des parkings publics de chargeurs rapides gratuits. 

La Norvège a interdit la production et la vente de voitures à essence. A l’horizon 2025, vous ne pourrez plus acheter une nouvelle voiture à essence ou au diesel. 

De plus, le pays est allé aussi loin avec les vélos : une large piste cyclable permet d’aller jusqu’en ville en suivant la côte. 

Je connais plusieurs personnes qui s’en servent pour aller au travail à vélo. Certes, la plupart des gens possèdent des vélos électriques… Chaque parking est équipé de chargeurs pour vélos électriques. Ma femme en a un, et on peut retirer la batterie et la charger à l’intérieur. 

Les vélos électriques sont également populaires auprès des enfants, car l’âge du permis de conduire est fixé à 18 ans, alors que vous pouvez faire du vélo électrique dès 14 ans. 

RB : La population suit-elle le mouvement à fond ?

Dernièrement, nous avons acheté une nouvelle voiture : une Toyota Aerius, une Prius hybride européenne. La voiture était 50 % électrique, 40 % hybride. 

Un ami a acheté une Subaru Outback, entièrement à essence, et il a dû parcourir 160 km pour trouver un concessionnaire. Le VE le plus populaire, là où il habite, c’est le BMWi3. La Jaguar I-PACE arrive en deuxième position. 

RB : Pourquoi as-tu choisi une hybride ? Quels sont les inconvénients d’un véhicule entièrement électrique ?

Si nous n’avons pas choisi un véhicule entièrement électrique, c’est principalement parce que notre garage personnel n’est pas raccordé, que nous séjournons dans des chalets dans des lieux reculés, et que nous partons faire de la marche là où il n’y a résolument pas les équipements nécessaires. Une voiture hybride semblait donc plus sûre. 

Je ne crois pas que la Norvège se débarrassera réellement de l’essence

Notre problème, c’est que nous vivons dans une maison de ville mais que notre garage est au bout de la rangée de maisons, alors il faudrait tirer une ligne électrique jusque-là. Elle traverserait un terrain public, ce qui veut dire qu’il faudrait obtenir un permis spécial de la ville. La plupart des gens payent environ 5 000 $ pour cette installation, mais pour nous, cela coûterait cinq fois plus. 

Je ne crois pas que la Norvège se débarrassera réellement de l’essence, un jour. Il existe des dérogations spéciales pour de vieilles voitures puissantes américaines car les Norvégiens en sont fous. 

Après 2025, si voulez ce genre de voiture, il faudra soit être grand-père, soit payer environ 50 000 $ de taxes à l’importation pour en faire venir d’ailleurs. 

RB : Selon toi, quels sont les avantages des VE ?

Les VE ne sont pas obligés de payer les péages, qui sont innombrables ici, et payent moitié prix pour prendre le ferry (le pays compte 2 000 îles habitées). Les taxes sur les VE sont plus faibles, et l’essence est chère (environ 7,50 $/gallon).

De plus, comme je l’ai dit, le rechargement est gratuit presque partout. 

NDR : Aux Etats-Unis, cela coûte environ 15,29 $, de recharger totalement une Tesla, en fonction des tarifs de l’électricité, ce qui représente près de la moitié du prix de l’essence, si ce n’est moins, dans certaines régions. 

Dernières réflexions 

Le futur est déjà là. Il faut juste avoir un regard un peu plus profond pour le voir.

En matière d’infrastructures, il reste encore beaucoup de choses à accomplir aux Etats-Unis, en vue de franchir le pas vers une adoption massive des VE à la norvégienne.

Fin 2018, près d’un million d’Américains possédaient un VE

Mais nous sommes bien partis.

Près d’un million d’Américains possédaient un VE, fin 2018. Cela représente moins de 1 % de la population totale. D’ici 2040, cela dit, on pense que la majorité des véhicules légers sillonnant les routes seront entièrement électriques.

Les grands constructeurs automobiles l’ont enfin remarqué, et ils prennent des mesures afin de garantir un avenir entièrement électrique. S’il y a une tendance sur laquelle se positionner avant que ne s’opère la transition, c’est bien celle des VE.

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire