Accueil Internet & CommunicationsCybersécurité Rachat de Cylance : BlackBerry se renforce sur la sécurité de l’Internet des objets

Rachat de Cylance : BlackBerry se renforce sur la sécurité de l’Internet des objets

par Vanessa Popineau
Blackberry Cylance

Dans une société aussi digitalisée que la nôtre, la cybersécurité est un défi de taille. Et c’est le moins que l’on puisse dire, nous sommes même dans un perpétuel état d’urgence numérique. Ainsi, en mettant la main sur Cylance – une startup californienne spécialisée dans l’intelligence artificielle et la cybersécurité –, BlackBerry (CA09228F1036 – BB) se renforce donc sur un segment hautement stratégique.

Avant d’être confirmée vendredi dernier, la nouvelle avait fait l’objet de rumeurs la semaine d’avant. Et, comme vous pouvez le voir sur le graphique ci-dessous, le marché avait d’ores et déjà considéré d’un œil plutôt favorable l’éventualité d’une telle opération.

Graphe blackberry bourse

BlackBerry : une combustion à 90% en 2012…

En même temps, il faut le reconnaître, cette acquisition est pertinente. Enfin, sauf pour ceux qui pensent encore que BlackBerry est une marque de smartphones has-been…

Pour les autres, dont vous faites certainement partie, BlackBerry est un véritable miraculé économique. Un phénix qui s’est littéralement embrasé – pour ne pas dire calciné – en 2012 sur l’autel du très concurrentiel marché du smartphone… Entre février 2011 et août 2012, le titre a perdu plus de 90 % de sa valeur. Et +95 % depuis son sommet de mai 2008, à 144,50 $ !

Graphe blackberry bourse 2

Aujourd’hui, le titre semble s’être stabilisé dans un range compris grosso modo entre 6 $ et 12 $. Certes, BlackBerry a connu mieux, et on le voit parfaitement sur le graphique ci-dessus. Mais, force est de le reconnaître, l’entreprise est toujours là, prête à prendre sa revanche. Et le rachat de Cylance le prouve parfaitement.

Cette acquisition est pertinente. Enfin, sauf pour ceux qui pensent encore que BlackBerry est une marque de smartphones has-been…

… et une nouvelle mue prometteuse

En effet, le cœur de métier de BlackBerry a changé. Et, même si vous en trouverez encore sous sa marque, l’entreprise s’est éloignée des smartphones. Aujourd’hui elle opère sa mue sur un nouveau marché. Un marché bien plus porteur, celui des voitures autonomes. Et ce, depuis 2010, année durant laquelle BB s’est offert un spécialiste des systèmes d’exploitation embarqués, QNX Software Systems.

L’opération sur Cylance va également dans ce sens. Elle renforce même ce positionnement car, outre le fait qu’elles sont extrêmement convoitées, l’intelligence artificielle et la cybersécurité sont des technologies indispensables à la voiture autonome. A son bon fonctionnement comme à sa sûreté.

Plus loin, BlackBerry se voit même en leader de la sécurité des objets connectés de l’entreprise (EoT pour Enterprise of Things). En effet, Cylance s’est appuyée sur l’intelligence artificielle (notamment le machine learning) pour développer la solution de cyberprotection qu’elle propose à ses clients. Ils sont déjà environ 3 500 à faire confiance à son algorithme maison de prédiction des cybermenaces.

Et le P-DG de BlackBerry, John Chen de commenter : “Le leadership de Cylance dans les domaines de l’intelligence artificielle et de la cybersécurité viendra immédiatement compléter l’ensemble de notre portefeuille, notamment UEM [Unified Endpoint Management] et QNX”.

Pour profiter de la technologie de Cylance, et l’intégrer à sa plateforme EoT de sécurisation des objets connectés (Spark), BlackBerry va débourser 1,4 Md$. L’acquisition devrait être finalisée au premier semestre 2019.

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire