Accueil A la une La réalité augmentée arrive dans nos voitures

La réalité augmentée arrive dans nos voitures

par Etienne Henri
wayray mockup

La dernière idée en date des constructeurs pour faciliter nos déplacements est l’intégration de la réalité augmentée à nos pare-brises.

Les voitures autonomes ne sont toujours pas d’actualité, et il nous faudra encore, selon toute vraisemblance, tenir le volant pendant quelques années.

Les constructeurs n’ont pas pour autant renoncé à rendre la conduite des véhicules classiques plus sûre, plus confortable et… plus ludique.

La dernière idée en date des constructeurs pour faciliter nos déplacements est l’intégration de la réalité augmentée à nos pare-brises. Tel un pilote de chasse équipé d’écrans tête-haute, le conducteur de demain aura à sa disposition une flopée d’informations pour l’aider à conduire en toute sécurité.

Découvrez la conduite en réalité augmentée 

Conduire en ville et sur les routes nationales n’est pas de tout repos. Entre les contrôles de vitesse incessants, la gestion des autres automobilistes, la signalisation parfois lacunaire et les obstacles sur la route, l’attention du conducteur est mise à rude épreuve… sans parler de l’utilisation d’appareils tiers comme les GPS ou les autoradios.

Partant du constat que notre capacité de concentration est limitée, la startup WayRay a élaboré un système d’affichage tête-haute pour que les automobilistes n’aient plus jamais à quitter la route des yeux. WayRay écran tête-haute

La réalité augmentée permettra de vous guider virage après virage. Crédit : WayRay.

Le Navion permet de transformer les pare-brises des véhicules en véritables écrans haute-définition pour y afficher une multitude d’informations pertinentes. Vitesse, guidage GPS, signalisation de zones dangereuses voire remontée d’informations depuis les smartphones présents dans le véhicule : le dispositif a pour ambition de devenir le système d’affichage centralisé de référence de l’industrie automobile.

Les constructeurs se laisseront-ils séduire par WayRay ? 

Les startups souhaitant apporter une touche de modernité à l’automobile grand public ne manquent pas. Intégrer la réalité augmentée, désormais très performante dans nos smartphones, à nos parebrises peut même sembler être une évolution logique plus qu’une révolution technologique…

Pourtant, l’expérience a montré que la plupart des startups qui se frottent à ce marché se cassent les dents. Les constructeurs, souvent centenaires, sont prudents (pour ne pas dire frileux) lorsque l’on parle de nouvelles technologies. Ils ont encore plus de mal à faire confiance à de jeunes entreprises créées quelques années auparavant, tant leur survie à long terme est incertaine : le temps long de l’industrie automobile est difficilement compatible avec l’espérance de vie réduite des startups.

Pour acquérir la légitimité nécessaire à l’ouverture de partenariats, WayRay s’est donc attelée cet été à rassurer les industriels quant à sa pérennité.

Une entrée fracassante dans la cour des grands 

Alors même que le système Navion est encore à l’état de prototype, WayRay a annoncé à la rentrée avoir bouclé une levée de fonds qui fait d’elle un mastodonte parmi les startups du secteur.

En levant 80 M$ auprès d’investisseurs industriels (et, selon TechCrunch, près de 150 M$ en comptant des investisseurs silencieux), WayRay est désormais valorisée à plus de 500 M$.

A titre de comparaison, cette valorisation est supérieure à celle du bien connu Technicolor, pourtant coté en Bourse depuis de nombreuses années. WayRay se rapproche donc du club très fermé des licornes, ces startups non cotées valorisées à plus de 1 Md$… tout en n’ayant pas encore de produit commercialisé !

La prouesse de la direction de WayRay ne réside d’ailleurs pas seulement dans l’ampleur des montants levés. Le nom même des investisseurs ayant participé au tour de table est un sésame qui ouvrira bien des portes : obtenir simultanément la confiance de Porsche, Hyundai Motor et Alibaba est du jamais-vu dans cette industrie !

WayRay full imagePorsche, Hyundai et Alibaba croient à la réalité augmentée et le prouvent avec leur chéquier. Crédit : WayRay.

La startup too big to fail 

Si une seule startup souhaitant moderniser l’automobile devait connaître le succès, ce serait certainement WayRay.

Selon son fondateur Vitaly Ponomarev, l’entreprise est actuellement en pourparlers avec la majorité des constructeurs automobiles, ce qui est tout à fait crédible. Plus aucun industriel ne peut prendre le risque de rire au nez de la jeune entreprise, sous peine de passer à côté du prochain standard de vision tête-haute.

Après avoir sorti le chéquier, les investisseurs présents au capital pèseront de tout leur poids lors des négociations pour faire du Navion la référence de l’affichage déporté.

Les sommes en jeu sont désormais trop importantes pour que WayRay ne tombe aux oubliettes des innovations technologiques.

Surveillez-donc les communiqués de presse des constructeurs : il est probable que la vision tête-haute panoramique fasse bientôt partie des arguments commerciaux pour vous pousser à renouveler votre véhicule !

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire