Accueil Internet & Communications Science – Une partie de Tetris en mode télépathe

Science – Une partie de Tetris en mode télépathe

par Vanessa Popineau
Tetris

La télépathie existe-elle ? Peut-on communiquer directement de “cerveau à cerveau” ? Malheureusement, et nous sommes des milliards dans ce cas, je n’ai pas cette faculté. Pourtant, j’en rêve. Cela nous offrirait, à mes amis et moi, des parties de Time’s Up mémorables ! Si nous n’en sommes pas là une équipe de physiciens et de neuroscientifiques de l’Université de Cornell (New York) est parvenue à mettre au point un dispositif qui s’en rapproche fortement. Son nom ? BrainNet.

Ce dernier, savant mélange d’électroencéphalographie et de stimulation magnétique transcrânienne, est présenté par ses inventeurs comme “la première interface directe de cerveau à cerveau non invasive entre plusieurs personnes pour résoudre des problèmes en collaboration”. Tout un programme…

BrainNet : un réseau de communication inter-cérébral qui fonctionne

Même si l’équipe s’imagine déjà tester le dispositif à grande échelle, pour l’heure BrainNet commence petit mais plutôt concluant (80% de réussite environ) : le système a réussi le tour de force de créer un réseau de communication inter-cérébral qui fonctionne. En effet, une première expérience a été menée lors d’une partie de Tetris à trois joueurs.

Pour faire simple et sans rentrer dans les détails trop techniques, deux d’entre eux, les “expéditeurs”, qui voyaient apparaître les blocs à l’avance étaient chargés de transmettre à un “récepteur”, installé devant un autre écran, leur décision de faire pivoter ou non le bloc à l’image, l’action finale (physique) revenant donc au troisième joueur.

Bien sûr, nous sommes encore loin de pouvoir engager une conversation aussi fluide que celles que peuvent avoir Jean Grey et le professeur Xavier, deux personnages de l’univers Marvel, mais cela reste tout de même une belle avancée technologique, de celles qui peuvent se targuer de nous faire rêver.

Petit bémol malgré tout : le matériel nécessaire me semble un peu lourdingue. Donc j’ai du mal à croire possible la création d’un réseau social de cerveaux connectés” comme l’imagine l’équipe de chercheurs. Vous vous voyez, vous, le crâne bardé d’électrodes (avec ou sans casque au choix) simplement pour communiquer en mode discret avec quelqu’un ?

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire