Accueil A la une Sénothérapeutique : de premiers résultats encourageants pour l’élixir de jouvence

Sénothérapeutique : de premiers résultats encourageants pour l’élixir de jouvence

par Edern Rio

Pourquoi vieillissons-nous ? Vaste question… Une des raisons est le vieillissement des cellules qui deviennent incapables de se diviser et se mettent à émettre des secrétions toxiques. Un nouveau secteur de recherche s’active qui travaille sur la « sénescence » des cellules. La sénothérapeutique pourrait-elle déboucher sur un élixir de jouvence ?

Sénothérapeutiques : annuler la sénescence cellulaire

Le principe de sénescence cellulaire a été découvert en 1961 sur des fibroplastes, les grosses cellules qui forment le tissu conjonctif, notamment la peau. Leonard Hayflick a découvert que les cellules commençaient par se multiplier régulièrement puis que cette multiplication atteignait un plateau avant de se bloquer : les cellules ne peuvent plus se dupliquer. Le phénomène, marque du vieillissement, est caractérisé par une augmentation de la taille des cellules et un agrégat de secrétions sur la cellule.

Mais alors, si la sénescence des cellules est à l’origine du vieillissement, suffirait-il de supprimer ces cellules fatiguées pour rajeunir ? C’est la piste explorée actuellement par plusieurs laboratoires, dont celui de Nicolas Musi à l’université du Texas.

De premiers tests menés sur des souris avaient permis à celles-ci de vivre mieux, même si elles ne vivaient pas plus longtemps. Et tout naturellement, les chercheurs sont passés à des tests sur des hommes.

14 patients atteints d’une maladie liée à l’âge, la fibrose pulmonaire idiopathique, ont expérimenté un traitement destiné à supprimer leurs cellules fatiguées. Cette maladie est généralement fatale et aucun traitement n’est actuellement connu.

Les premiers résultats publiés en janvier sont très encourageants. Après trois semaines, les patients pouvaient marcher plus longtemps qu’avant, sans que les médecins n’aient pu détecter d’effets secondaires notoires. Dans l’ensemble, leur état de santé était bien meilleur qu’auparavant.

Il s’agit de balbutiements et de tests pré-cliniques, mais il n’en demeure pas moins que nous avons une nouvelle piste pour vivre plus longtemps en bonne santé. En effet, si les chercheurs parviennent à prouver l’efficacité de leur démarche sur des patients très âgés, ils souhaitent expérimenter sur des personnes plus jeunes afin de ralentir le vieillissement.

Des biotechs se lancent dans la sénothérapeutique

La recherche sur la sénescence des cellules progresse. Nous avons notamment découvert que certaines cellules étaient en capacité d’inverser le processus de sénescence et donc de devenir plus jeune ! C’est le cas par exemple chez cette étrange créature qu’est le blob.

Les sénothérapies sont même suffisamment avancées pour que des biotechs se lancent. L’une d’elle est Unity Biotechnology Inc (US91381U1016 – UBX) qui s’est introduite en bourse mi-2018 et dispose d’une dizaine de médicaments dans ce domaine dont un en phase 1 de test.

Mais attention avertit James Kirkland, professeur impliqué dans les recherches, le processus de sénescence des cellules sert plusieurs objectifs. Elle est impliquée notamment dans le développement des embryons et dans la cicatrisation. La sénescence cellulaire ne devient toxique que lorsqu’elle devient chronique. Tant qu’elle n’est qu’épisodique, elle est bénéfique. Il ajoute qu’il en faut surtout pas la bloquer chez une femme enceinte.

Pour tout avouer, nous comprenons encore très mal ce mécanisme. La vie demeure un mystère merveilleux, mais peut-être parviendrons-nous un jour à craquer le code du vieillissement et à le ralentir.

 

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire