Accueil Energies et transports Sortie de route providentielle pour Tesla

Sortie de route providentielle pour Tesla

par Vanessa Popineau
Tesla Musk SEC

C’est l’histoire d’un poker menteur qui tourne mal tout simplement parce que le seul et unique joueur engagé dans la partie a négligé un tout petit détail… On ne peut pas bluffer le croupier. D’autant plus quand ledit croupier n’est autre que le gendarme de la Bourse américaine, la très puissante Securities & Exchange Commission (SEC). Résultat des courses : SEC 1 / Elon Musk 0. Exit le P-DG… Il doit quitter la présidence du conseil d’administration de Tesla.

Musk, l’homme qui tweetait plus vite que son ombre…

Pour mieux cerner la situation, un rapide rappel des faits s’impose. Comme souvent avec Elon Musk tout est parti d’un tweet libéré un peu trop vite.

Publié début août, ce dernier annonçait avec une certaine confiance : “J’envisage de retirer Tesla de la Bourse à 420 $. Financement assuré.” Financement assuré en question : environ 70 Mds$.

Tesla private tweet Musk

Volontairement racoleurs, ces propos obtiennent dans la foulée l’effet escompté : entre le 6 et le 7 août le titre bondit de 11%. Joli coup ? Oui mais non… C’était sans compter sur l’autorité fédérale des marchés boursiers américains qui, en réponse, a suspendu durant quelques heures l’action alors en pleine ascension.

L’été se passe et, faute d’entériner le fameux “financement assuré” tant exhibé, Elon Musk se rétracte fin août. Fin de l’histoire ? Non.

La SEC, estimant qu’il y a fraude boursière, décide bien évidemment de ne pas en rester là. Selon elle, le P-DG du constructeur automobile a sciemment diffusé des informations fallacieuses sur les réseaux sociaux, ce qui a induit en erreur les investisseurs. Elle dépose donc plainte (au civil) le 27 septembre dernier contre l’homme d’affaires…

Moralité : quand vous êtes un patron aussi médiatique qu’Elon Musk n’appuyez pas trop vite sur la détente et apprenez à tweeter à point. Elon Musk l’apprend aujourd’hui à ses dépens. C’est la frasque de trop, celle qui lui coûte la direction sa boîte et une amende de 20 M$ – mais rassurez-vous il conserve a priori les rênes opérationnelles de sa firme et des autres (SpaceX, The Boring Company, NeuraLink, etc.).

Le P-DG est mort, vive Tesla ?

D’ailleurs grande question : Tesla (US88160R1014-TSLA) peut-elle survivre à l’éviction de son charismatique père-fondateur ?

Pour y répondre, examinons le comportement boursier du titre ces derniers jours. Il peut nous aiguiller vers un début de réponse – ou tout du moins nous offrir le point de vue du marché, ce qui est déjà pas mal.

Comme vous pouvez le voir, le graphique ci-dessous ne manque pas d’éloquence…

Graphe Tesla Bourse MusK SEC

Alors à votre avis ? Le marché valide ou pas ?

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire