Accueil Investir SPAC : ce que vous devez savoir

SPAC : ce que vous devez savoir

par Ray Blanco
Investir SPAC bourse

Les SPAC (Special Purpose Acquisition Company) sont des véhicules d’investissement plutôt singuliers… Pourtant, ils existent depuis les années 1980.

Pourquoi sont-ils si en vogue en ce moment ?

Petite parenthèse, spécialement pour vous, lecteur français, si le terme ne vous dit rien, c’est que cette drôle d’entité n’est pas (encore !) très répandue en Europe. Cela étant, peut-être connaissez-vous Mediawan (FR : MDW), le SPAC de Xavier Niel. Mediawan est le premier de son genre – du moins de cette envergure – en Europe.

Alors ? De quoi s’agit-il exactement ? Comme je l’ai dit, c’est avant tout un véhicule d’investissement, ce dernier ayant pour seule vocation de se consacrer uniquement aux rachats d’entreprises. Mais, pour atteindre cet objectif – racheter des entreprises donc – la Bourse est un passage obligé. Les fonds levés financeront les futures acquisitions… De fait, et de manière générale, quand un SPAC s’introduit en Bourse, c’est d’abord une coquille vide.

Intéressant non ? Aux Etats-Unis les SPAC sont très répandus. Mais ils n’ont vraiment décollé qu’au cours de ces deux derniers mois.

Alors la question qui se pose est la suivante : pourquoi sont-ils si en vogue en ce moment ? C’est ce que je vais vous expliquer aujourd’hui.

Les investissements les plus recherchés sur le marché

Cet été, l’environnement a été parfait, pour faire décoller les SPAC. Plusieurs facteurs ont contribué à les rendre plus populaires.

D’abord, il fallait quelqu’un pour tester le concept et démontrer son succès afin d’allumer l’étincelle. Heureusement, l’un des entrepreneurs les plus célèbres de tous les temps, Richard Branson, a relevé le défi en juillet 2019.

Virgin Galactic (NYSE : SPCE), son entreprise de tourisme spatial en cours de développement, a annoncé qu’elle aurait recours à un SPAC pour faire son entrée en Bourse. Et l’action s’est étonnamment bien comportée.

Revenons en 2020 pour avoir la pièce suivante du puzzle. Les marchés ont été incroyablement haussiers du mois de mars à très récemment. Cela signifie que les investisseurs ont eu énormément de liquidités supplémentaires à consacrer à des investissements plus modestes et plus explosifs. A cet égard, les SPAC leur ont offert un moyen idéal.

Beaucoup de sociétés ont hésité, également, à procéder à une introduction en Bourse (“IPO”) traditionnelle. Beaucoup d’entre elles ont réussi en utilisant d’autres méthodes. Mais depuis ces dernières années les SPAC dominent les conversations. 

Comment tirer parti des SPAC ?

En conservant ce qui précède à l’esprit, une question demeure : comment faire le tri, entre les bonnes et les mauvaises SPAC?

Il y a énormément de voyants rouges que vous pouvez repérer

En fait, il faut rechercher deux éléments majeurs, lorsque vous évaluez un SPAC : qui est son dirigeant, et qu’est-ce que fait cette entreprise ?

D’abord, il y a les dirigeants de SPAC eux-mêmes. Recherchez ce qu’ils ont fait par le passé. Rappelez-vous, les SPAC n’ont pas d’historique, mais ceux qui les dirigent ont une sorte de palmarès que vous pouvez étudier. Regardez s’ils ont un bon palmarès ou si tout ce qu’ils touchent est un échec. Prenez l’exemple de Xavier Niel, serial entrepreneur à la réussite incontestable.

Il y a énormément de voyants rouges que vous pouvez repérer, si vous réfléchissez bien. Demandez-vous ce qu’ils vont retirer de l’opération, comment elle est structurée et s’il y a quelque chose qui cloche.

Ensuite, s’ils ont ciblé une société avec laquelle fusionner, il faut l’étudier. Et il faut le faire comme si investissiez dans n’importe quelle autre action.

Si votre approche est plus spéculative, recherchez des startups très dynamiques qui ont de nouvelles idées innovantes.

Si vous voulez jouer la carte de la sécurité, il existe toujours de solides entreprises, bien supervisées, ayant recours aux SPAC pour entrer en Bourse.

Prenons l’exemple d’Utz Brands Inc. (NYSE : UTZ). Utz existe depuis près de 100 ans, et la société vient juste de décider d’entrer en Bourse via un SPAC, cet été.

Utz est le quatrième plus grand distributeur de snacks salés aux Etats-Unis, et la société est solidement implantée dans l’est du pays. Il est incontestable qu’Utz est une véritable entreprise.

Si vous n’êtes pas sûr de savoir comment évaluer des SPAC, ou si vous avez besoin d’informations supplémentaires sur l’entreprise, je vous suggère d’en parler directement à votre courtier ou à votre conseiller financier.

Très souvent, ils peuvent vous fournir d’autres analyses sur le SPAC lui-même, et ils savent ce qu’ils doivent rechercher lorsqu’ils évaluent une société.

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire