Accueil Nouvelles technologies Sucre : +100% en huit mois ; jusqu'où ira-t-il ?

Sucre : +100% en huit mois ; jusqu'où ira-t-il ?

par nicolasremy

Cette semaine, j’aimerais faire un point technique sur le sucre coté à New York sur le NYBOT en cents par livre. Les cibles évoquées, lors de ma dernière analyse, ont désormais été atteintes et dépassées. Mais le rally haussier n’est peut-être pas encore terminé. Techniquement, une dernière jambe de hausse est envisageable.

Une conjonction de facteurs économiques tire les prix à la hausse
Le raisonnement est basique en économie mais imparable : lorsque les deux plus gros producteurs de sucre, mais aussi très gros consommateurs, l’Inde et le Brésil, connaissent respectivement la pire sécheresse depuis 83 ans pour le premier, et un déluge de pluie quatre fois supérieure à la normale pour le second. Ce qui crée un déséquilibre entre l’offre et la demande au niveau mondial et les prix s’ajustent en conséquence.

Ces perturbations se révèlent être un puissant catalyseur sur le marché du sucre depuis le mois juin.

Le dernier choc pétrolier désormais comme seule référence
Les prix ont touché un plus haut vieux de 28 ans à New York. C’est dire la violence du choc actuel. Désormais, les seuils de résistance datent du dernier choc pétrolier mais leur fort éloignement dans le temps les rend peu pertinents !

Heureusement, d’autres outils tels que les mouvements de projections sont à notre disposition pour essayer de conserver quelques repères au sein de ce rally haussier.

Nouvelle jambe de hausse en vue
Graphiquement, les cours se replient sous leur point haut touché le 12 août dernier mais restent soutenus par une oblique ascendante en place depuis l’impulsion haussière survenue fin juin.

Techniquement, les moyennes mobiles à 20 et à 50 jours offrent de bon niveau de soutien.

Du côté des indicateurs de tension, le RSI journalier se replie de sa zone de surachat mais ne valide pas de signal majeur de retournement. Il reste au demeurant soutenu par une oblique ascendante.

Le fort écartement des bandes de Bollinger n’est pas rédhibitoire à une reprise de la hausse à condition que la phase de consolidation ne s’éternise pas.

La zone des 19,6/20 cents offre ainsi un bon niveau de support (moyenne mobile 20 jours, ligne ascendante et ancien point haut de février 2006).

Cours du sucre sur le NYBOT en US cents la livre

Cours du sucre sur le NYBOT en US cents la livre

Pas de demi-mesure sur les matières agricoles
Par ailleurs, tout porte à croire que nous ne sortirons pas de cette configuration haussière par la petite porte. J’entends par là que le retournement de tendance sera certainement soudain et très violent lorsqu’il aura lieu, comme c’est souvent le cas sur les matières premières agricoles.

[NDLR : Pour profiter de ce retournement de tendance et accumuler les meilleurs gains possibles grâce aux recommandations en temps réel de Nicolas Rémy : il suffit de suivre le guide…]

Cela confirme mon sentiment que le repli actuel n’est qu’une phase de consolidation et qu’il reste une jambe de hausse à prendre sur le sucre.

Mon conseil : viser une dernière accélération haussière vers 25,6 cents
Ainsi, tant que la zone des 19,6/20 cents n’est pas enfoncée, je privilégie une reprise de la dynamique haussière vers le précédent point haut à 23,4 avec la cible des 25,6 cents (mouvement de projection de la jambe de hausse déroulée entre le 7 avril et le 12 mai 2009 reporté au point bas du 17 juin).

Seul l’enfoncement de la zone des 19,6/20 cents invaliderait ce scénario.

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires