Accueil InvestirIndices et actions Trois conseils pour bien investir en temps de guerre

Trois conseils pour bien investir en temps de guerre

par Ray Blanco
investir guerre

Plongeons boursiers, pénuries alimentaires, crise énergétique… Les guerres charrient tout un tas de perturbations. Si certains peuvent légitimement penser qu’il est dangereux, voire peu scrupuleux ou même indigne, d’investir dans ce genre de contextes, pour d’autres, au contraire, c’est une période à mettre à profit. Voici donc trois conseils pour bien investir en temps de guerre…

Depuis le déclenchement de la guerre en Ukraine, les dépenses liées à la Défense augmentent

Cela ne vous aura pas échappé, depuis le déclenchement de la guerre en Ukraine, un certain nombre de denrées alimentaires se raréfient. Pénurie d’huile de tournesol par ci. Pénurie de moutarde par là. (Et j’en passe.) Parallèlement, l’inflation grimpe en flèche. Et, sur le front énergétique, on sait d’ores et déjà que l’hiver qui s’annonce ne sera pas une sinécure…

Voilà un rapide panorama de la situation actuelle. Il est bien peu reluisant, je vous l’accorde. Mais, aujourd’hui, j’aimerais aborder avec vous un autre effet de cette guerre. (Et ce, sans même parler des tensions croissantes du côté de Taïwan…) Un effet dont on parle peut-être un peu moins mais qu’il n’est pas inutile de porter à votre attention, vous, investisseur particulier.

C’est un fait, depuis le déclenchement de la guerre en Ukraine, les dépenses liées à la Défense augmentent. Un peu partout sur la planète, particulièrement en Europe, les budgets alloués vont crescendo. Et, selon toute vraisemblance, cette tendance devrait se poursuivre. Ce qui sera bien entendu bénéfique à certaines entreprises – notamment les entreprises américaines qui fournissent une grande partie des équipements militaires utilisés en Europe.

Bien sûr, tout le monde n’est pas disposé à faire de la guerre une opportunité boursière. Mais, si jamais cela vous intéresse, vous pouvez commencer par regarder du côté des ETF spécialisés dans les secteurs de la Défense et de l’aérospatial. (Attention, les ETF américains ne sont pas toujours accessibles aux investisseurs européens.)

La Défense et l’aérospatial à garder à l’œil

Ce type de véhicules devraient bénéficier de la situation décrite ci-dessus. C’est par exemple le cas de l’ETF iShares U.S. Aerospace & Defense (ITA). Cet ETF, composé d’un assortiment d’entreprises américaines des secteurs de l’aérospatial et de la Défense, peut offrir un bon moyen de jouer cette carte.

En effet, on y retrouve un certain nombre des plus grands acteurs américains de la Défense comme Raytheon Technologies, Lockheed Martin, Northrop Grumman, General Dynamics et d’autres sociétés plus modestes telles que Textron et L3Harris. Il permet ainsi de miser de manière globale sur cette tendance à l’augmentation des dépenses liées à la Défense.

Il va falloir reconstituer les stocks des pays de l’OTAN

Toutes ces entreprises devraient en effet recevoir des commandes de toutes sortes d’équipements. Ne serait-ce que pour remplacer les missiles fournis à l’Ukraine, à qui énormément de choses ont été livrées (missiles Stinger anti-aériens, lance-missiles portatifs de courte portée, entre autres missiles Javelin et divers types d’équipements militaires).

En fait, comme il va falloir reconstituer les stocks des pays de l’OTAN (et des Etats-Unis), les entreprises qui produisent ces types d’armements spécifiques vont avoir beaucoup de travail. Cela devrait être vraiment positif pour le secteur de la Défense américain et l’ETF ITA. Il en va de même pour d’autres ETF positionnés sur la thématique. Mais il y a aussi un autre secteur à garder sous radar.

Ne pas oublier la cybersécurité !

C’est le cas de la cybersécurité, par exemple. On l’a vu tout récemment avec l’intensification des tensions autour de la centrale nucléaire de Zaporijia, en Ukraine. L’opérateur public nucléaire ukrainien, Energoatom, a fait état d’une tentative de piratage « sans précédent » de son site Internet.

De même, certains experts du secteur – dont Cisco Talos Intelligence Group – mettent en garde contre de possibles cyberattaques à l’encontre du secteur agricole ukrainien. (Pour rappel, le pays tient une position majeure dans le commerce agroalimentaire mondial.) Ce qui pourrait perturber davantage des chaînes d’approvisionnement déjà malmenées.

A ce titre, il peut être intéressant de regarder du côté d’ETF tels que le Global X Cybersecurity (BUG, le bien nommé) composé d’entreprises qui devraient profiter de manière générale de l’essor de la cybersécurité telles que Palo Alto Networks, Avast ou encore NortonLifeLock.

Bien sûr, ce n’est pas le seul ETF du genre. Tout comme ITA pour la Défense et l’aérospatial, il en existe d’autres. Je pense notamment au ProShares Ultra NASDAQ Cybersecurity au sein duquel vous retrouverez, entres autres, Cisco Systems et Juniper Networks.

Savoir garder le cap !

Si investir en temps de guerre, et particulièrement sur les entreprises qui profitent d’un tel contexte, peut-être rébarbatif – pour des raisons de conscience ou autre –  gardez bien en tête que cela peut aussi être très lucratif. Aux dires de cet article, par ailleurs très intéressant, cela pourrait même rapporter 7 % par an. (Le Livret A peut aller se rhabiller…)

Rester investi reste la meilleure stratégie de long terme

Mon collègue Etienne Henri ne disait pas autre chose dès mars dernier dans La Chronique Agora : « les meilleures décisions se prennent soit en amont des crises, soit durant la tempête en gardant le cap sur le temps long. […] Guerre froide, fin de l’URSS, conflits armés, terrorisme et pandémie n’ont jamais justifié de sortir des marchés. Rester investi reste la meilleure stratégie de long terme. »

Pour finir, je tiens à vous rappeler que cet article n’a pas valeur de recommandation d’achat. C’est une idée que je trouve intéressante à creuser, voilà tout. Pour des conseils concrets, rendez-vous plutôt par ici…

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire

×

Hello!

Click one of our contacts below to chat on WhatsApp

× Comment puis-je vous aidez ?