Accueil Energies et transportsCourse à l'espace Trois grandes innovations d’Apple, quelle sera la 4e ?

Trois grandes innovations d’Apple, quelle sera la 4e ?

par Ray Blanco
apple prochaine innovation

En 1997, le magazine Wired a publié un article intitulé “101 Ways to Save Apple” [NdlR : 101 façons de sauver Apple].

Le Macintosh allait remplacer l’Apple II et faire entrer Apple au classement Fortune 500

Dans cet article, les auteurs exposaient 101 façons qui, selon eux, pouvaient sauver les activités d’Apple.

Quand on le lit, aujourd’hui, c’est étrange. Il contient des stratégies marketing, des idées de produits et une kyrielle d’idées affreuses qui auraient plombé l’avenir du groupe.

L’idée la plus idiote, c’était de fusionner avec SEGA et de devenir une société de jeux vidéo. Un an plus tard, SEGA allait lancer son système de jeu Dreamcast sans faire trop de bruit, et trois ans plus tard, se retirer de la partie hardware du marché des consoles.

Pourtant, malgré les propositions ridicules (j’ai compris : 101 idées, c’est beaucoup), deux d’entre elles étaient parfaitement logiques.

A posteriori, voici la meilleure :

50. Donner à Steve Jobs toute l’autorité qu’il souhaite sur le développement de nouveaux produits. Laisser Gil Amelio s’en tenir à la conduite des activités. Il n’y a aucune exaltation, au sommet, et les clients d’Apple veulent se sentir associés à une révolution de l’ordinateur. Même si Jobs échoue, il le fera avec panache, et on s’épargnera la torture de la goutte d’eau que nous fait subir Amelio.

Pour resituer le contexte, cet article a été publié le 1er juin 1997 : six mois après le retour de Jobs chez Apple, et un mois avant qu’il ne remplace Gil Amelio au poste de P-DG.

On connaît la suite…

Aujourd’hui, nous allons jeter un coup d’œil sur les principales innovations qui ont eu lieu sous le règne de Jobs, chez Apple.

Et nous vous montrerons la prochaine innovation qu’envisage Apple… une innovation qui pourrait vous rapporter des gains énormes. 

L’avènement du PC 

Apple a lancé l’Apple II en 1977, au prix public de 1 300 $. Aujourd’hui, ce prix semble normal, mais si l’on tient compte de l’inflation, cela correspondrait à 5 500 $ actuels.

Mais beaucoup de choses le distinguaient des autres.

Les entreprises l’adoraient à cause des logiciels. VisiCalc a été le premier logiciel tableur, qui reste essentiel à la conduite des activités d’une entreprise aujourd’hui encore.

VisiCalc, le premier tableur informatique

VisiCalc, le premier tableur informatique, une révolution

Les passionnés de logiciels l’adoraient car il était livré totalement assemblé, facile à utiliser et on pouvait s’en servir pour créer ses propres programmes.

Et tout cela mis à part, il était entièrement “customisable” : les gens pouvaient améliorer leur ordinateur sans devoir en acheter un nouveau.

Le Macintosh allait remplacer l’Apple II et faire entrer Apple au classement Fortune 500.

Mais personne n’oublierait jamais l’impact que l’Apple II a exercé sur le secteur, au départ. 

Modifier à jamais le secteur musical

Lorsque l’iPod a été lancé, en 2001, il a été acclamé pour sa simplicité, son design épuré et ses fonctionnalités faciles à utiliser.

Mais à l’époque, pour charger les musiques, il fallait prendre la peine de les copier sur votre ordinateur puis de les transférer sur l’appareil.

Ensuite, en 2003, Apple a lancé iTunes, et le secteur de la musique a changé à jamais.

Désormais, on pouvait acheter les chansons directement sur Internet. Plus de CD à copier ni de transferts fastidieux. 

Bouge, Rolex ! 

Vous vous dites peut-être que l’Apple Watch n’appartient pas à cette catégorie. Ça se discute…

Mais cela n’a pas réellement d’importance. Ce qui est important, c’est que cette montre est de loin la plus populaire du monde, jusqu’à présent.

A partir de 2018-2019, alors que le secteur de l’horlogerie suisse constatait une chute de 13 % de ses ventes, celles de l’Apple Watch ont augmenté de 36 %, dépassant ainsi pour la première fois les ventes de montres suisses, comme l’indique le tableau ci-dessous :

vente iWatch

Jeune et vieux se sont précipités sur l’Apple Watch à cause de son design épuré, son système d’exploitation intégré, ses applications et son prix abordable de moins de 500 $, en moyenne.

Apple a réussi là où Google a échoué. Et le secteur de l’horlogerie suisse a pris beaucoup de retard, pour faire aussi bien.

Peut-être qu’une association ou un partenariat avec Apple aurait pu préserver le chiffre d’affaires en baisse de certaines de ces sociétés. Je ne m’attends pas à ce que Rolex prenne le train en marche, mais des sociétés ayant un “look” sport pourrait vouloir se lancer rapidement avant de se faire distancer. 

La prochaine innovation d’Apple 

Qu’est-ce qui va se passer, maintenant, pour Apple ? Certaines rumeurs ont circulé concernant le prochain domaine que cette société allait révolutionner.

Et même si certains pensent que la réalité augmentée, les ordinateurs quantiques ou la 5G sont la prochaine grande innovation d’Apple… je pense que sa prochaine épopée se situera dans l’espace.

Et plus particulièrement qu’elle vous permettra de contourner les opérateurs de téléphonie et d’obtenir des données, une connexion Internet et des services téléphoniques directement via Apple.

Nous cernons déjà les rouages de ce que pourrait être cette prochaine grande innovation… Je vous en ai longuement parlé, il s’agit de l’Internet spatial.

Alors il ne faudra pas passer à côté de la possibilité de gagner gros grâce à cette gigantesque innovation. Je vous en dirai plus dans quelques jours.

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire