Accueil InvestirIndices et actions Trump ou Biden ? Le marché actions préfère Powell !

Trump ou Biden ? Le marché actions préfère Powell !

par Jonas Elmerraji
fed jerome powell

[En ce moment, en ce qui concerne le marché actions, c’est la Fed qui mène la danse. Et ce, quel que soit le propriétaire des costumes pendus dans les placards de la Maison-Blanche. Alors Trump ou Biden? Finalement peu importe…]

Au moment où je rédige ces lignes, l’élection est encore trop serrée. Rien de surprenant. Mais, alors que les votes sont toujours en train d’être comptés, un résultat au moins est très clair : ce qu’il va se passer pour le marché.

Il y a énormément de discussions concernant ce qu’il se passerait pour le marché actions si Biden devenait président, par rapport à quatre années de plus avec Trump.

C’est un peu comme si on se demandait quel candidat pourrait faire pousser une herbe plus verte chez vous. Alors que le président a certainement un impact sur le marché actions, il est bien plus indirect que ne le pense la plupart des gens.

Mais, s’il y a bien un haut responsable qui a littéralement piloté le marché toute l’année –

et dont les paroles auront un énorme impact sur la situation des actions à la fin de l’année – c’est Jerome Powell, le président de la Fed.

Si l’on compare le bilan de la Fed et la performance de l’Indice S&P 500, la relation est limpide :

bilan Fed et performance S&P 500

Alors que le S&P 500 plongeait en raison de la pandémie de COVID-19, la Fed s’est livrée à une frénésie d’achats. Et, depuis, ses démarches ont presque toujours été en parfaite corrélation avec les mouvements de cours du S&P 500.

L’inflation massive des actifs de la Fed a fait grimper les actions

L’inflation massive des actifs de la Fed a fait grimper les actions, au printemps, et à mesure que cette frénésie d’achat s’apaisait, les cours se sont également apaisés.

Ce n’est pas surprenant du tout. La Fed a clairement exprimé qu’elle prendrait des mesures sans précédent pour soutenir l’économie face à la pandémie. Et elle a décidé de prendre le cours des actions comme référence, pour évaluer si elle fait bien ce travail.

Quel que soit le candidat qui remportera la Maison-Blanche, lorsque tous les votes seront comptés, cette stratégie de la Fed ne changera pas.

Même si le président de la Fed est nommé par le président, le mandat de Powell ne s’achèvera pas avant 2022. Et quand bien même, Républicains et Démocrates n’ont cessé de chanter les louanges de Powell. Alors il est peu probable que la Fed fasse quelque chose de spectaculairement différent au cours des mois à venir.

Le comité de politique monétaire (FOMC) de la Fed s’est déjà réuni pour décider ce que l’institution allait faire ensuite. Powell s’est exprimé hier, pour mettre tout le monde au courant. Pour l’instant, le marché n’intègre dans les cours aucun mouvement spectaculaire des taux d’intérêt.

Si vous avez investi dans les technologies, la Fed a été votre meilleure amie

Si vous avez investi dans les technologies, la Fed a été votre meilleure amie, toute l’année…

Comme nous l’avons évoqué ces dernières années, la conjonction d’une énorme concentration sur les valeurs technologiques du S&P 500 et d’un basculement vers l’investissement passif a créé un environnement idéal pour que les grands acteurs technologiques s’apprécient encore, et pour investir sur des opportunités offertes par de petites valeurs technologiques passant encore inaperçues.

Je pense qu’il est très improbable que cela change.

En ce moment, en ce qui concerne le marché actions, c’est la Fed qui est au volant, quel que soit le propriétaire des costumes pendus dans les placards du 1600 Pennsylvania Avenue. Et, tant que Jerome Powell aura le pied sur l’accélérateur, ce bus de campagne devrait continuer de faire grimper les actions en 2020 et 2021.

Si cela change, je vous le signalerai.

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

2 commentaires

Saurat 6 novembre 2020 - 13 h 59 min

Oups ! Un détail: Powell est au commande d’un avion, pas d’un bus. Et les moteurs sont cassés ( économie réelle). Il ne peut que chercher à faire plouf dans l’Océan, ou boum sur la Terre. Je serais étonné qu’il vous avertisse à T-1s. 😉

Reply
dany pontabry 7 novembre 2020 - 12 h 05 min

Bravo

Reply

Laissez un commentaire