Accueil A la une Une nouvelle technique permet de transformer le CO2 en charbon

Une nouvelle technique permet de transformer le CO2 en charbon

par Vanessa Popineau

Altération des équilibres naturels, modification du cycle de l’eau, disparition pure et simple des nuages de basse altitude, effondrement de la biodiversité… On le sait, le pronostic vital de la Terre est engagé. Aujourd’hui, il n’est plus question de préservation mais bien de réanimation.

Et, à en croire les scientifiques, pour régénérer les fonctions vitales moribondes de notre planète, les soins à prodiguer sont colossaux. Surtout si l’on veut limiter notre réchauffement climatique à +2°C, voire à +1,5°C, objectif auquel plus personne ne semble croire.

Au vu des difficultés à passer vers des énergies intermittentes liés aux problèmes du stockage de l’électricité, la capture de C02 apparait de plus en plus comme une technologie nécessaire.

Bien sûr, la science s’est saisie du problème et tout récemment, une équipe de chercheurs australienne a fait savoir qu’elle avait mis au point une technique électrochimique permettant de passer le carbone de l’état gazeux à l’état solide.

Une méthode ultra-sûre pour stocker le CO2 dans le sol

Les mieux informés d’entre vous le savent certainement, celle-ci n’est pas une nouveauté. Elle mobilisait cependant une quantité phénoménale d’énergie pour parvenir à ce résultat. Comme l’explique en effet l’ingénieur Torben Daeneke, l’un des porteurs du projet, “jusqu’à maintenant, le CO2 n’avait été converti en solide qu’à des températures extrêmement élevées, ce qui rendait l’opération non viable sur le plan industriel.”

Difficilement applicable à l’échelle planétaire, la pratique avait donc grand besoin d’être perfectionnée. Ce qu’ont donc accompli les scientifiques australiens grâce à un procédé d’électrolyse impliquant des métaux liquides. Sans rentrer dans les détails trop techniques, cette méthode permet de transformer le CO2 en granules de charbon. Pour ce faire, nul besoin de températures extrêmes (+600°C), une simple température ambiante suffit. A ce titre, l’avancée est majeure.

Elle l’est aussi car elle rend désormais possible le stockage “sûr et permanent” de CO2 dans notre sol. Ce qui n’est pas vraiment le cas actuellement. En effet, si nous n’avons pas attendu cette découverte pour enfouir sous terre le dioxyde de carbone, nous ne pouvions faire autrement que de l’y injecter à l’état liquide. La méthode ne nous mettait donc pas à l’abri des fuites.

Mieux, selon l’autre porte-parole du projet, la chercheuse Dorna Esrafilzadeh, le charbon ainsi créé pourrait avoir bon nombre d’applications industrielles intéressantes. Il serait par exemple un excellent conducteur électrique et pourrait donc servir de composants pour certains véhicules mais également de carburant.

Bref. Comme le commente Torben Daeneke dans cette vidéo, “nous ne pouvons pas remonter le temps mais si nous pouvons capter le CO2 et le convertir en charbon, c’est comme si l’on rembobinait l’horloge des émissions de gaz à effet de serre.”

Le momentum des technologies de capture du CO2 se construit petit à petit et il devient de plus en plus probable qu’il dépasse prochainement sa phase expérimentale.

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire