Accueil A la une L’US 45th Space Wing prend son envol

L’US 45th Space Wing prend son envol

par Ray Blanco
lancement US 45th Space Wing

Je me souviens de la première fois que j’ai vu un missile Patriot américain frapper un Scud irakien.

Les caméras de vision nocturne filmaient l’action. Et le monde entier a observé un panache de fumée éclatant, blanc-vert, provenant du Scud, filer au-dessus de la ville de Dhahran, en Arabie saoudite. Moins d’une seconde plus tard, un autre panache de fumée blanc-vert, éclatant, a “flashé” dans le ciel, fonçant vers le Scud.

Puis il y a eu une énorme explosion, dans le ciel, au-dessus de la ville. Les sirènes ont retenti. Les gyrophares ont clignoté sur les écrans de télévision. Peter Jennings, d’ABC, stoïque, expliquaient que les événements se déroulaient sous nos yeux.

L’opération “Tempête du Désert“, la guerre des Etats-Unis contre l’Irak, venait de débuter.

La première guerre véritablement modernisée

C’était fascinant d’une certaine façon. Pour la première fois de l’Histoire, on regardait un conflit armé en direct à la télévision.

Et c’était effrayant, car il s’agissait d’une guerre bien réelle, où de véritables personnes combattaient et mouraient.

Beaucoup de mes amis ont servi ou servent encore dans l’armée. Certains d’entre eux se trouvent déjà à Dubaï… Où vont-ils aller ensuite, on n’en sait rien. Les histoires que j’ai entendues sont stupéfiantes.

Je n’oserais jamais prendre à la légère un conflit armé. Mais je vais parler de la façon dont la guerre a changé.

Les frappes de drones autonomes, les systèmes de lancement activés par un seul bouton, les blindages intelligents, et les systèmes automatisés avancés ont modifié la nature de la guerre.

Il y a cinquante ans, une guerre se remportait avec la force brute des soldats au sol, en surpassant l’ennemi ou en déjouant ses plans.

Aujourd’hui, les frappes ciblées des drones et des missiles ont renforcé l’efficacité des attaques tout en réduisant énormément les dommages collatéraux.

Cela dit, la guerre reste un enfer, et “cela ne rigole pas”. Le potentiel d’un conflit armé avec l’Iran est très réel et très inquiétant.

Mais alors que je passe en revue les événements récents, je ne peux m’empêcher de songer que tout cela fait partie du grand plan de Trump visant à mettre son “US Space Force” [NDR : 6e force de l’Armée américaine visant à conduire des opérations militaires dans l’espace] en ordre de marche.

Le lancement du 45th Space Wing

 Le 8 janvier, à Cap Canaveral (Floride), une fusée Falcon 9 de SpaceX a décollé en battant de nouveaux records. Cette mission, soutenue par la toute nouvelle 45th Space Wing de l’US Space Force créée par Trump, a lancé 60 nouveaux satellites Starlink en orbite.

Le projet Starlink est le réseau de communication positionné en orbite terrestre basse, et offrant une connexion Internet avec un temps de latence très réduit, développé par SpaceX.

Selon SpaceNews : “Le 45th Space Wing, situé sur la Base aérienne de Patrick, en Floride, supervise les préparatifs et le lancement depuis Cap Canaveral de satellites commerciaux et appartenant au gouvernement américain, et opère le pas de tir Eastern Range”.

Le vol a établi un record dans la mesure où SpaceX a désormais utilisé le même lanceur légèrement rénové pour quatre missions distinctes. Auparavant, on pensait que c’était impossible.

L’objectif déclaré de cette mission, et des satellites Starlink de SpaceX, est d’offrir un accès Internet aux utilisateurs se trouvant dans des endroits reculés (et pour tout le reste d’entre nous).

Mais considérant l’implication du 45th Space Wing, appartenant à cette nouvelle US Space Force de Trump, on ne peut s’empêcher de se demander si cette mission n’est pas plus militaire qu’il n’y paraît.

Etant donné ce conflit menaçant avec l’Iran et la vulnérabilité de notre infrastructure, il serait logique que Trump souhaite accélérer un nouveau réseau de communication nous offrant un avantage considérable en cas de conflit.

Je pense que derrière les portes closes, la plupart des parties prenantes de SpaceX et du gouvernement américain, savent que – quelle que soit la façon dont le public le perçoit – ces lancements sont avant tout des opérations militaires, et que tout le reste est secondaire.

C’est étrange comme cela fait penser au film de James Bond, Moonraker

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire