Accueil Energies et transports Véhicules électriques : Ford en passe de doubler Tesla ?

Véhicules électriques : Ford en passe de doubler Tesla ?

par Ray Blanco
Ford voiture électrique

[Ford ne plaisante pas avec le marché des véhicules électriques. Pour le constructeur, l’avenir du secteur automobile passe par lui. Et, de fait, il a énormément investi dessus ces dernières années. Bien lui en a pris. Non seulement Ford devrait engranger de copieux retours sur ses derniers investissements (Rivian et Argo AI en tête) mais, en plus, le groupe profitera à plein du déploiement de ses propres modèles (les Mustang Mach-E et F-150 Lightning 100 % électriques). Attention, Tesla n’a qu’à bien se tenir !]

Le feu tricolore passe au vert, j’appuie sur l’accélérateur et, presque aussitôt, je me retrouve plaqué au dossier du siège…

Ce qui est remarquable, c’est le bruit : le groupe motopropulseur s’enclenche dans une sorte de sifflement aigu. Ce n’est pas un bruit totalement étranger pour une Ford Mustang… Cela ressemble beaucoup à un compresseur, sauf qu’il n’y a pas de bruit de moteur. Et il n’y a pas d’essence non plus.

Je suis au volant de la toute nouvelle Ford Mustang Mach-E entièrement électrique. Et, pour être honnête, je suis absolument estomaqué par cette expérience.

Ford s’est donné beaucoup de mal pour faire de la Mach-E l’un des meilleurs véhicules 100 % électriques du moment

En plein boom des véhicules électriques (VE), c’est l’une des quelques rares occasions que j’ai eues de conduire une voiture entièrement électrique qui ne soit pas un modèle Tesla, mais qui présente tout de même tous les critères d’une voiture extrêmement luxueuse.

Je l’ai compris rapidement, Ford a fait du très bon travail. D’après ce que j’ai constaté, le constructeur s’est donné énormément de mal pour faire de la Mach-E l’un des meilleurs véhicules 100 % électriques du moment. Avec cette voiture, Ford espère bien concurrencer le Model Y de Tesla. (Et, dans une certaine mesure, le Model S.)

Quand on est installé sur le siège du conducteur, le tableau de bord a un air familier, bien que plus moderne. Mais l’énorme écran tactile situé au centre de la console rééquilibre les choses. Il me rappelle la console centrale d’une Tesla standard, en plus grand et avec une navigation beaucoup plus simple.

Il ne m’a d’ailleurs fallu que quelques secondes et quelques actions sur l’écran tactile pour trouver la borne de chargement de VE la plus proche. Et j’aurais même pu filtrer mon choix en fonction de certaines stations, si je l’avais souhaité. Il est clair qu’aux yeux de Ford, trouver une borne de chargement est une priorité. Le constructeur a donc tout fait pour que cela soit simple pour les conducteurs de Mach-E.

Ces petites choses qui facilitent la vie de l’utilisateur m’ont vraiment conquis. Malgré « un air » très high-tech, la Mach-E reste très facile d’accès et aussi familière que presque toutes les autres voitures que j’ai eu l’occasion de conduire. Cela reste une Ford, après tout.

Cela nous prouve néanmoins que Ford ne plaisante pas avec le marché des véhicules électriques. Pour le constructeur, l’avenir du secteur automobile sera électrique. Et il a énormément parié dessus ces dernières années.

Ford croule sous les précommandes

La Mustang Mach-E n’est qu’un premier grand pas accompli dans cette direction. Cette année, l’entreprise fera encore parler d’elle lorsque son pick-up F-150 Lightning sera officiellement lancé. (Pour rappel, les pick-ups Ford de la série F sont les véhicules les plus vendus dans le monde. Et le F-150 en est le modèle emblématique.)

Si le constructeur déploie autant d’efforts sur le F-150 Lightning que sur la Mustang Mach-E, nous pouvons nous attendre à un véritable changement de donne, dans l’univers des véhicules électriques. Compte tenu du palmarès de Ford, ces derniers temps, je parie que cela va être le cas.

Ford a sous-estimé la popularité du F-150 Lightning

D’ailleurs, quelques signaux abondent déjà dans ce sens. Le premier d’entre eux, c’est que Ford a manifestement sous-estimé la popularité du F-150 Lightning… Le constructeur avait en effet prévu d’en sortir, de ses lignes de production, quelque 40 000 unités par an.

Force est de le constater, la demande étant ce qu’elle est, l’objectif a rapidement été relevé à 80 000 unités en septembre dernier. Mais ce n’est pas suffisant… Au moment où j’écris ses lignes, Ford a enregistré pas moins de 200 000 précommandes pour sa version électrique. (Les premières livraisons devraient avoir lieu au printemps.)

Désormais, le groupe table sur une production de 150 000 unités par an. Cela semble d’ores et déjà acté, le F-150 Lightning se présente comme un succès d’anthologie pour l’entreprise.

En Bourse également… Le titre a tout récemment marqué de nouveaux plus-hauts historiques, dans le sillage de l’annonce de ses colossales précommandes. (Du jamais vu depuis 2001 !)

évolution cours bourse Ford

Depuis 2020 Ford signe une remontada boursière phénoménale

Mais, en ce moment, Ford travaille sur un projet de véhicule électrique encore plus exaltant que ses Mustang Mach-E et F-150 Lightning 100 % électriques…

Les gros paris de Ford dans les VE

Comme je l’ai dit plus haut, Ford mise énormément sur les véhicules électriques. Mais l’un des VE les plus exaltants de Ford – qui sera mis en circulation cette année – ne portera pas le célèbre logo ovale de la marque… Il s’agit des fourgons qui sortent des chaînes d’assemblage de Rivian.

En novembre 2020, je vous expliquais pourquoi, à mon sens, Ford devait désormais être considérée comme une entreprise technologique à part entière. (Si vous souhaitez relire mon article, c’est par ici…) En effet, ses prises de positions dans Rivian et Argo AI, une startup axée sur la conduite autonome, n’avaient rien d’anodin.

Le titre Ford affiche une progression de +143 % sur 2021

Pourtant, même à ce moment, très peu d’observateurs du marché étaient capables d’imaginer que les actions d’un vieux constructeur de Détroit tel que Ford prendraient une telle direction. Mais la preuve est là, dans les chiffres financiers de Ford comme dans ses performances boursières.

Notez par ailleurs que l’IPO – très médiatisée – de Rivian est également la plus importante réalisée depuis des années, et l’une des plus considérables de l’Histoire. Et cela a beaucoup rapporté à Ford. Selon les déclarations que j’ai consultées, Ford conserve une participation de 12 % dans Rivian, après l’IPO.

La situation est idéale pour Ford. Non seulement l’entreprise devrait engranger de copieux retours sur ses investissements mais, en plus, elle devrait également profiter du déploiement de ses propres véhicules électriques. Et ce, dès cette année.

Tesla reste en tête de la course

L’avenir semble déjà tout tracé. Mais Tesla reste Tesla. Et, pour le moment, l’entreprise d’Elon Musk truste toujours la première place du podium – sur le segment américain notamment.

Comme je vous l’ai expliqué la semaine dernière dans mon actu tech :

« Tesla ne connaît pas la crise, décidément à contre-courant du secteur automobile. Alors que ce dernier est, dans son ensemble, pénalisé par la pénurie actuelle de semi-conducteurs, le constructeur américain de voitures électriques haut de gamme – donc bardées de puces en tout genre –, lui, a annoncé avoir livré pas moins de 936 000 véhicules en 2021. 308 600 sur le seul T4. Près d’un million de véhicules… +87 % de plus qu’en 2020… »

Les chiffres donnent le tournis. Mais, malgré tout, sur le terrain de la performance boursière, le titre Ford s’est révélé beaucoup plus performant que celui de Tesla en 2021. A la louche, Ford affiche une progression de +143 % (clôture du 4 janvier 2021 à 8,52 $, clôture du 31 décembre 2021 à 20,77 $), contre 44 % pour Tesla.

évolution cours bourse Ford vs Tesla

Ford sur le NYSE (en bleu) vs Tesla sur le NASDAQ (en violet)

Cela dit, en termes de valorisation, les deux concurrents ne jouent pas dans la même catégorie… Celle de Tesla dépasse les 1000 Mds$, celle de Ford ne dépasse pas les 100 Mds$.

Mais, tout de même ! N’en déplaise à certains, sur le marché des véhicules électriques, il faudra compter avec Ford. Et, le constructeur n’a évidemment pas fini de faire parler de lui…

Articles similaires

2 commentaires

Diais 10 janvier 2022 - 16 h 39 min

Est il encore temps d’acheter des actions Ford ‘

Reply
Yves 11 janvier 2022 - 1 h 39 min

Très instructif

Reply

Laissez un commentaire