Accueil A la une Vers un Internet quantique

Vers un Internet quantique

par Ray Blanco
internet quantique

Nous avons déjà abordé la manière dont les ordinateurs quantiques allaient bouleverser le monde.

Mais, la cryptographie, les réactions chimiques et la résolution de systèmes complexes ne représentent que quelques applications parmi tant d’autres.

En outre, comme nous l’avons également déjà souligné, les ordinateurs quantiques ont de nombreux problèmes à régler avant de pouvoir sortir des laboratoires et de devenir accessibles au reste de la population.

Et, surtout, avoir accès à un ordinateur quantique est presque impossible pour le citoyen lambda.

Heureusement, cela pourrait changer avec l’avènement de l’Internet quantique ou l’Internet 2.0.

Mais qu’est-ce que c’est ?

L’informatique quantique est incroyablement rapide, comparée aux standards actuels, et elle révolutionnerait la science

L’Internet quantique est semblable à l’Internet actuel dans la mesure où il permettra à des ordinateurs du monde entier d’interagir entre eux.

La grande différence est la suivante : ces ordinateurs agissent tous indépendamment les uns des autres, et ce sont tous des ordinateurs normaux, ce qui signifie qu’ils ne peuvent résoudre les problèmes qu’à la vitesse d’un ordinateur de base.

L’Internet quantique ne remplacerait pas l’Internet standard, il permettrait plutôt à tous ces ordinateurs d’accéder à des capacités quantiques.

Ainsi, il permettrait à tous les supercalculateurs du monde de travailler ensemble simultanément afin de tenter de résoudre des problèmes dans tous les domaines.

L’informatique quantique est incroyablement rapide, comparée aux standards actuels, et elle révolutionnerait la science, dans tous les domaines.

De la cartographie spatiale au développement de médicaments, en passant par des signaux GPS encore plus précis, l’informatique quantique bouleversera le monde.

Des difficultés et de l’aide

S’il existe des difficultés, actuellement, dans le développement de l’Internet quantique c’est parce que l’informatique quantique est extrêmement étrange et fragile.

Mais à l’heure actuelle, les scientifiques trouvent des moyens permettant d’envoyer des données quantiques sur une distance de plusieurs kilomètres.

Leur objectif est d’envoyer des données à une distance de 160 kilomètres et, à ce stade, ils devront inventer un nouvel instrument capable de reproduire le signal.

C’est un pas dans la bonne direction.

Et de surcroît, ce domaine devrait recevoir davantage de financements du gouvernement Trump, cette année. Le budget proposé pour 2021 – même s’il diminue de 10 % les fonds alloués à la recherche scientifique – augmente de 20 % le financement attribué aux sciences quantiques.

Il y a énormément de travail à accomplir pour établir le réseau de l’Internet quantique. C’est simple, il n’existe encore aucun équipement, à l’heure actuelle.

Alors ces financements supplémentaires pourraient se révéler extrêmement utiles pour nous permettre d’avoir une longueur d’avance.

Et sur le plan de la sécurité, cela tombe sous le sens, également. L’Internet quantique est extrêmement protégé des piratages. Les agences gouvernementales et les diplomates voudraient donc l’utiliser pour protéger les informations confidentielles et secrètes.

Déjà, le gouvernement chinois est prêt à affecter des milliards dans le développement quantique, ce qui est assez effrayant, quand on y pense.

Mais la bonne nouvelle, c’est que les scientifiques américains ont une bonne longueur d’avance. Et ils sont en passe de transformer l’informatique quantique en réalité.

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

1 commentaire

BONNEFEMNE 6 mai 2020 - 19 h 02 min

Merci de nous tenir informé de ces nouvelles technos et,
de votre travail

Reply

Laissez un commentaire