Accueil Energies et transports [Voiture autonome] La puce la plus puissante du monde

[Voiture autonome] La puce la plus puissante du monde

par Edern Rio
carte-mère tesla samsung

La carte-mère des Tesla fabriquée par Samsung. Crédits : Tesla.

Hier se tenait l’Autonomy Investor Day de Tesla retransmis en direct. Avec un sens du show consommé, dans une KeyNote digne d’Apple, bien que le stress des intervenants ait été palpable, l’entreprise a présenté ce qu’elle qualifie avec modestie de “meilleure puce du monde” ainsi que ses plans pour une voiture entièrement autonome… dès 2020.

Hier, Elon Musk a donc révélé une galette de 26 cm couverte de 6 milliards de transistors et dotée de deux processeurs neuromorphiques capables de 36 000 milliards de calculs par seconde. Elle remplace désormais les puces Nvidia qui équipaient les véhicules de Tesla. L’entreprise annonce qu’elle est 21 fois plus performante et coûterait seulement 80 % du prix des puces qui équipaient précédemment ses véhicules.

Tesla a surtout insisté sur la redondance et la sécurité visées par ces s puces. Si vous devez confier votre vie à un ordinateur, il vaut mieux qu’il ne tombe pas en panne. Justement, les deux cœurs sont là pour créer de la redondance et de la sécurité, plutôt que de la puissance. “La probabilité que cet ordinateur tombe en panne est substantiellement inférieure à celle qu’un conducteur s’évanouisse.”

tesla graphe BourseDésormais, a dit Musk, toutes les Tesla que nous produisons auront ce processeur dans le ventre. Tout ce que nous avons à faire pour les rendre complètement autonomes est d’améliorer le logiciel. Et, dans une prédiction folle dont nous avons désormais l’habitude, Elon Musk a ajouté qu’il visait un million de Tesla autonomes circulant pour offrir leurs services de robot-taxis dès la fin 2020.

Son idée est que chaque propriétaire de Tesla puisse ajouter son véhicule au réseau, afin de proposer ses services de taxi autonome, quand il n’en a pas l’usage. Si la vision n’est pas dénuée d’intérêt, il est permis de douter qu’elle se réalise en 2020. Elle se heurte en effet à une barrière technique reconnue même par Waymo, ainsi qu’à l’acceptation des populations qui est loin d’être acquise.

Les investisseurs de Tesla n’ont pas semblé très convaincus par les propos du commercial en chef et le cours est à un niveau historiquement bas autour de 260 $. Il faut dire que les résultats du premier trimestre sont particulièrement mauvais avec une chute des ventes étonnantes par rapport au dernier trimestre 2018. A surveiller aujourd’hui avec la réouverture des marchés américains.

 

Soyez le premier informé des dernières Opportunités Technos directement dans votre boîte mail

Articles similaires

Laissez un commentaire